Le 15/10/2020

Matthieu Puren, l'explosivité renanaise

L'EA Saint-Renan (R1) est un ambitieux sur la ligne de départ de la R1, poule A. Bloqués dans son ascension par la coupure sanitaire de mars, alors que l'équipe montait vraiment en piussance, les Renanais de Sébastien Le Franc repartent déterminés en cette nouvelle saison. Auteur d'un bon départ, bonifié par leur victoire face à l'US Concarneau B (2-0), le duo US Montagnarde/ Saint-Renan a déjà pris les commandes de ce groupe. A l'instar de la saison passée, Saint-Renan est resté sur le même ton, misant sur une équipe priorisant le mouvement et le jeu construit pour faire trébucher leurs adversaires. Dans cet élan, Matthieu Puren est un accélérateur indéniable du jeu, parfois déroutant dans ses accélérations soudaines. Ayant quitté Plouzané et la N3 en 2018/2019 pour le projet renanais, il souhaite retrouver cette division avec le maillot rouge et blanc de l'EA Saint-Renan.

Matthieu Puren apporte sa vitesse et percussion aux ailes offensives de l'EA Saint-Renan.

Saint-Renan dispose aujourd'hui d'infrastructures à faire pâlir beaucoup de clubs, à ce niveau. Obligé de pousser les murs, après une extension rapide et continue ( aujourd'hui, le 2ème club du Finistère avec 644 licenciés), Saint-Renan disposera prochainement d'un deuxième terrain synthétique sur sa commune. L'équipe fanion de Sébastien Le Franc est aussi une belle vitrine, avec une identité clairement joueuse, qui ne cherche jamais à fermer le jeu. Accroché par le Quimper Kerfeunteun FC (R2, 1-1, 5-3 TAB) sur le 4ème tour de la coupe de France, l'EA Saint-Renan (R1) prend un nouveau rendez-vous avec le Sud-Finistère pour le 5ème tour, ce dimanche en allant à Douarnenez défier la Stella Maris (R1).

Sur son côté droit, Matthieu Puren est le détonnateur de cette équipe, habile et à l'aise dans ce jeu en mouvement et de vitesse, qui lui va bien. Combinant parfaitement avec Mathieu Le Bail, Alexis Tretour, Yvan Le Guen ou Maxence Léon, cette menace constante pour l'adversaire, est à l'initiative de différences nettes dans le jeu renanais. " Nous avons une équipe offensive. Nous marquons pratiquement à tous nos matchs. Il faut maintenant travailler à un équilibre pour se montrer constant sur l'ensemble de notre saison. Notre équipe a changé par rapport à l'an dernier notamment avec la perte de notre meilleur buteur, Raphaël Mourdi. Nous ne sommes pas très grands en gabarits. Nous misons sur le mouvement en permanence pour marquer nos adversaires. Je préfère jouer sur le côté que dans l'axe offensivement. J'y ai mes repères sur les deux côtés".

A 20 ans, originaire de Plougonvelin, il espère retrouver le niveau National 3 avec l'EA Saint-Renan, un club où il se sent parfaitement bien. " Mon ambition est d'être décisif pour l'équipe. Nous allons essayer de monter en National 3. Ca sera une sacrée étape pour le club mais il faut avoir cette idée en tête à chaque match pour avancer le mieux possible dans ce championnat dur et exigent. Nous avons une belle équipe. Même de caractère, face à Quimper, nous avons eu le mérite d'y croire jusqu'au bout".

Cet ailier donne souvent le tournis à ces défenseurs. Imprévisible, capable de provoquer directement son latéral pour rechercher le centre, ou combiner dans l'axe, il sera à surveiller comme le lait sur le feu par les défenseurs douarnenistes, dans ce 5ème tour passionnant et indécis.

Mentions légales