Le 05/11/2020

Le FC Landi est rentré dans l'exigence de la R2

Encore en R3, sur leurs premiers matchs, face au FC Lannion ( défaite 4-0) et dans le derby face aux SC Morlaix (0-3), le FC Landi, promu en R2, a trouvé le bon chemin, juste avant la deuxième coupure sportive, dûe au contexte sanitaire. Avec le retour aux commandes au poste d'entraîneur du Saint-Yvien, Jean-Marc Carnot, 10 ans après, les Landivisiens ont réagi dans leur tempête de début de saison. En gagnant aux forceps face à la JUP Plougonven (2-1) et en obtenant un bon match nul à Ploumagoar (1-1), les joueurs du capitaine Philippe Nigel, ont pris leur envol, dans cette poule B de la R2. Maintenant, à moyen et à long terme, il restera à évoluer dans ses structures avec ce besoin d'un terrain sytnhétique, pour monter dans le bon wagon, à l'image de ses voisins de même rang sportif, Morlaix ou Plouvorn.

Le FC Landi a trouvé le pouls de la R2, poule B. Crédit photo: FC Landi

La victoire aux tirs au but à Berven Plouzévédé au 3ème tour de la coupe de Bretagne (1-1, TAB), ce dimanche 4 octobre, a situé le déclic landivisien, pour sa saison 2020/2021, pour l'entraîneur, Jean-Marc Carnot. " Avant ce match, nous n'avions pas pris conscience que la R2 imposait une autre attitude que la R3. Dans l'intensité, l'engagement, le rythme, nous n'y étions pas. Berven est clairement notre déclic dans notre début de saison. Quand tu montes d'un étage, tu te dois d'avoir une exigence supérieure pour y rester. Le groupe l'a compris. Après, il est difficile de faire des plans sur la comète, avant cette deuxième coupure. J'avais anticipé sur mon plan d'entraînement du mois de novembre, je vais l'adapter à un profil semaine".

Monté grâce au Covid-19, passant en tête en tout début du mois de mars, ( " On y serait allé en R2 car nous montions en puissance"), le FC Landi a retrouvé un niveau sportif plus conforme à leur valeur et histoire. Voulant se stabiliser à ce niveau, ce club familial souhaite amorcer le prochain virage du club dans ses infrasctructures. " Le FC Landi est un bon club mais nous manquons d'infrastructures. En hiver, on se rabat sur des entraînements en salle ou sur stabilisé 9 fois sur 10. Quand on regarde l'évolution de Plouvorn, avec l'arrivée d'un terrain synthétique ou de Morlaix qui sera bientôt dôté d'un... Pour permettre au club d'avancer, on aimerait aussi que la commune de Landivisiau aille dans ce sens. Nous sommes dans cette attente, bien sûr conscient aussi de la situation actuelle", conclut jean-Marc Carnot.

Mentions légales