Le 11/04/2018

Le bois est devenu la nouvelle passion de Stéphane Hascoët

Vainqueur d’une coupe du monde en C4 (Canoë 4 places), Stéphane Hascoët a raccroché sa pagaie et se consacre désormais à la menuiserie. Après une dizaine d’années en équipe de France de canoë à arpenter les bassins de la planète, à avoir comme seul objectif d’atteindre l’élite mondiale, Stéphane Hascoët vit pour un autre élément : le bois.

« En 2014, j’ai décidé de mettre un terme à ma carrière sportive après avoir remporté une coupe du Monde en C4 (canoë 4 places) en sprint. Depuis mes débuts au CC Kayak Quimper Cornouaille, encadré par Nordine Bachaou et Jean Goulven Morel, je n’avais qu’un seul but. Mes seules pensées étaient consacrées à mon sport. »

Avec un certain succès : champion du monde de marathon en junior en 2006 (C1), le natif d’Edern a enchaîné 2 médailles de bronze aux mondiaux U23 en 2009, toujours sur sa discipline de prédilection, le marathon (sur 30 km), en version individuelle (C1) comme en équipage (C2). Il compte aussi 7 podiums nationaux dont 4 titres.

« En parallèle, de mes entraînements quotidiens, j’ai étudié le journalisme à l’INSEP et au CFJ à Paris. J’ai énormément appris pendant cette période, cela m’a beaucoup apporté mais je ne me projetai pas dans ce métier. » Installé à Mantes, Stéphane fait alors les beaux jours de son nouveau club. « J’ai passé mes derniers coups de pagaies de sportif de haut niveau à chercher ma voie. Mon choix s’est arrêté sur la menuiserie, par attrait pour cette matière noble qu’est le bois, avec laquelle nos ancêtres faisaient déjà des canoës. »

En suivant une formation de menuiserie avec le GRETA Île de France, il passe près d’un an à découvrir et apprendre son futur métier. « C’était une période à la fois stimulante et éprouvante. En effet, repartir de zéro dans un domaine et avoir un changement radical de rythme de vie était parfois déroutant. »

Le bois est désormais le nouvel élément du champion du monde de canoë Stéphane Hascoët   

Un sacré bouleversement : CAP en poche, embauché dans une entreprise spécialisée dans l’aménagement de musée, Stéphane apprend beaucoup auprès de menuisiers qualifiés qui lui transmettent leur savoir faire et leur passion : « Les différentes facettes du métier à travers la fabrication en atelier et la pose dans les grands musées parisiens. »

Après s’être perfectionné dans différentes entreprises Stéphane Hascoët est de retour en Bretagne. Et aujourd’hui, un an après être revenu sur ses terres natales, il développe sa propre activité dans la région quimpéroise et le sud Finistère. « Je travaille principalement en menuiserie intérieure, agencement et fabrication de meubles sur mesure. Mon souhait est de développer la partie fabrication sur mesure et pouvoir offrir aux gens l’aménagement de leur intérieur de manière optimale tout en respectant leurs goûts avec cette magnifique matière qu’est le bois et toutes les possibilités qu’elle offre. »
Vu du dessus, le delta de la rivière ressemble beaucoup à un arbre. Une évidence pour le parcours de vie de Stéphane Hascoët.