Rémi Rolland, le leader défensif des Toros de Plounévézel

Le 08/12/2016


Lancé dans le grand bain des seniors, à 16 ans par Pascal Razer, avec les DC Carhaix, à Plougastel Daoulas, Rémi Rolland a effectué une longue décennie avec ce maillot rouge et noir, de tous les combats à Charles Pinson, avec les Medhi Eatir, Hugo Nigues, Christophe Croguennec, Manu Brasseur, Romain Gac. 10 ans de fidélité aux DC Carhaix, avant une pause d'un an, et un passage de six mois express aux Papillons de Spézet, où la charge d'une maison à construire et des entraînements/matchs, était plus devenue une contrainte plus qu'un apaisement. 

 

Un joueur, quelque soit le niveau, est toujours ancré à son premier club. A un niveau professionnel, comme le Messin, Yann Jouffre, qui s'est toujours promis qu'il finirait dans son premier club  de la Drôme, à La Bégude de Mazens, Yohan Rivière (FCO Dijon) au FC Pont l'Abbé, comme à un bon niveau régional, Anthony Brehonnet, capitaine de l'AS Plouhinec (DRH) avec Goulien Sports ou Rémi Rolland avec les Toros de Plounévézel. " Les Toros est mon premier club en jeunes. Avant un passage de deux ans à Poullaouen, en -13 et -15 ans puis les DC Carhaix, lancé à 16 ans en senior. Le terrain manque vite. Je suis parti pour quelques années aux Toros. Je retrouve plusieurs des DC Carhaix avec Manu Brasseur, David Huellou, Christophe Croguennec... Nous avons beaucoup de blessés en ce moment. La qualité du terrain ne nous aide vraiment pas. Nous sommes solides mentalement. On renverse souvent des situations. Nous n'avons perdu qu'un match sur notre terrain en 2016".

L'ascension de Plounévézel, 1300 habitants, coïncide avec l'arrivée de l'ex-Châteauneuvien, David Huellou, aux commandes. Après cinq ans aux commandes, il a réussi avec son groupe l'exploit de faire monter les Toros de Plounévézel, à des niveaux inconnus. De D2 en D2, et de D1 en PH... Avec cet esprit de groupe à toute épreuve, Plounévézel s'accroche et à mi-parcours, ressort avec une sixième place en championnat PH, groupe C. " Je suis redescendu en chanière central. Je jouais plus en 6 à Carhaix. J'ai même joué pour la première fois de ma vie avant-centre sur une fin de match, cette saison. Plounévézel, l'avantage d'être un club familial où tout le monde s'accroche et s'entraide. On passe vraiment des bons moments ensemble".

Cette dynamique de groupe, cette euphorie de la montée en PH, les Toros de Plounévezel ont gardé cette fraîcheur d'union assortie avec un esprit combatif en match. Le maintien sera l'objectif de l'entraîneur-joueur, David Huellou. Il peut compter sur l'exemplarité de joueurs comme Rémi Rolland pour tirer le groupe vers le haut avec sa longue expérience des niveaux supérieurs.