Le 02/10/2019

Coupe de France. Massif Duval

Dans ses cages, Maxime Duval, le gardien spézétois, a retardé l'échéance face à l'AG Plouvorn, au 4ème tour de la coupe de France. Son arrêt réflexe, seul face à Romain Le Traon, qui frappa le ballon de la tête dans les six mètres, a été l'intervention qui pouvait mettre le doute aux visiteurs à 0-0 (55'). Dix minutes plus tard, il toucha encore la balle sur le pénalty qu'il provoqua en effleurant le tir au but d'Alex Le Traon. Aussi, en première mi-temps, il s'était interposé en face à face, en détournant l'essai de Romain le Traon à la 15ème minute. Dans ce choc de deux niveaux d'écart, le gardien de but se sait évidemment plus sollicité que la moyenne. Maxime Duval l'a été. Pendant une heure, il a maintenu ses partenaires vers le chemin de la qualification au 5ème tour. En vain, Plouvorn (R2) est passé logiquement 0-2, mais non sans avoir essuyé une adversité locale.

Maxime Duval a été solide pendant son match face à Plouvorn.

" Nous n'avons pas démérité mais Plouvorn a été au-dessus. Ils ont haussé le ton en seconde période. L'addition aurait pu être plus lourde", confiait Maxime Duval, après le match. Face à une équipe nordiste, aux petits gabarits alertes et joueurs, Spézet (D1) a espéré mieux avant de céder sur sa fin de match. Maxime Duval a accompli son match dans les buts. Passé par le FC Gourin en jeune et le Stade Pontivyien, il a maintenant trouvé le club qui lui correspondait parfaitement avec le PB Spézet, après un dernier essai non concluant à l'US Trégunc.

" La R1 était un niveau trop haut pour moi. J'ai essayé mais au bout de six mois, j'ai demandé à revenir à Spézet, à la période hivernale dernière. A Spézet, il y'a l'ambiance des copains et le fait de jouer dans une bonne équipe. Mes racines sont ici. Cette élimination en coupe de France nous permet maintenant une totale concentration en championnat. On a une pensée collective pour Kévin Lorans. Maintenant, on est focalisé sur la réception de Plouigneau, où nous devons enchaîner et faire un résultat à domicile. Notre objectif? On ne sait pas encore car nous ne connaissons que les six équipes du Centre bretagne. Les 6 autres du Nord-Finistère nous sont encore inconnues. On ne peut pas se situer sans les avoir joué", admet Maxime Duval.

Mentions légales