Ghislain Hascoët, la source d'énergie des Glaziks de Coray

Tags : coupe-france

Le 29/09/2016


" Le meilleur joueur avec qui j'ai joué aux Glaziks de Coray", s'enflamme l'ex-gardien Corayen, Yohan Perez. Défenseur de devoir, Ghilsain Hascoët, 27 ans, s'ancre dans son fief de Poullen, en bloquant son couloir droit et jouant les avaleurs de couloirs en phases offensives. Propre sur le joueur, dans l'anticipation comme dans le duel, il en ressort très souvent gagnant sur son attaquant. Capable de s'adpater à tous les niveaux régionaux, il est un joueur-club, qui n'a pas fait qu'une incartade d'un an aux écureuils de Roudouallec (D2), est resté  toujours fidèle au club jaune et bleu. Cet agriculteur de Leuhan a encore livré une partie de haut-niveau face à la Stella Maris de Doaurnenez. Comme à son habitude, il sait élever son niveau quand l'adversité l'exige.

Ghislain Hascoët, le latéral droit des Glaziks de Coray et son premier supporter, Hugo.

Meilleur buteur avec Roudouallec, saison 2013/2014, avec huit buts, Ghislain Hascoët est redoutable dans l'art d'étouffer complètement ses adversaires. Tonique, fort sur ses appuis, et capable de se propulser pour passer son attaquant, il met une presion constante dans ses duels où sa puissance et sa détermination sont souvent un atout clé dans le collectif des Glaziks. Contre la Stella Maris de Douarnenez, il a contrôlé parfaitement sa zone d'action. " C'est un joueur qui n'a pas de limite. Il pourrait jouer à un niveau supérieur. Dans l'envie, le physique, le mental, je n'ai jamais vu un joueur aussi fort à Coray", explique Yohan Perez, le gardien de la saison passé aux Glaziks de Coray (PH). Un beau compliment pour un club qui a compté dans son rang des joueurs de classe comme Ludovic Perennec, Philippe et Franck Rannou, Tony Le Corre, ou Pierre Le Landais sur la dernière décennie.

" J'aime le jeu. Quand je suis sur le terrain, j'ai un autre caractère que dans la vie. Je veux gagner. Ca m'est égal de jouer en A, B ou C. L'important, c'est le club. Coray me correspond parfaitement. Notre match contre la Stella Maris est le reflet de notre état d'esprit. On ne lâche rien. J'étais titulaire en DSR quand Coray y jouait. Je pourrais jouer peut-être plus haut mais je ne quitterai pas Coray. Avec mon métier d'agriculteur, je ne peux pas m'entraîner. Si je pouvais, je le ferai. Par exemple, contre la Stella Maris, je suis venu au dernier entraînement par respect aux autres joueurs du groupe", estime Ghislain Hascoët, le latéral droit de Coray.

Fidèle aux Glaziks de Coray, Ghislain Hascoët continuera encore à arpenter son couloir droit, en cette saison. Le Leuhanais est une des forces du groupe de Olivier Suignard, à son poste de latéral droit. Sa polyvalence est également un de ses atouts car il a ce jeu pour maîtriser l'axe de la défense ou en milieu relayeur sur un côté.