Le 18/08/2017

Nouveau départ pour les Glaziks de Coray en R3

Neuvième du dernier championnat de PH, groupe B, les Glaziks de Coray ont joué serré pour se frayer un passage vers le maintien. Payant un lourd tribut aux blessures (27 joueurs absents en octobre), les Corayens ont décidé d'ouvrir un nouveau départ avec l'arrivée au poste d'entraîneur-joueur de Didier Diby (FC Gourin), à la place de Olivier Suignard, revenu dans son club formateur de l'US Châteauneuf du Faou. Ce pari de confier la responsabilité de l'équipe première à un novice au poste s'affiche audacieux et pourrait être gagnant, par rapport à la qualité de jeu entrevue en première mi-temps face à l'ES Plogonnec. Le glissement de Ghislain Hascoet à la place de Gilles Coustans, parti à Elliant au poste de stoppeur, la mise en poste de Jonathan Guillamet, en milieu défensif axial, l'activité de Valentin Carrien, Maxime Stang, Gaël Feunteun ou l'expérience de Marc Péron en meneur de jeu, ont donné des gages de solidité face à un client prochain du district. Didier Diby vise un maintien confortable avec cette équipe en ayant une idée précise de ses ambitions de jeu.

Les Glaziks de Coray repartent pour une année en R3.

Renforcé par un joueur de qualité par ligne, Sylvain Mevellec (Zèbres de Trégourez, D2) en gardien de but, Steve Frouin (défenseur central ou attaquant, Plomeur, D1), Théo Capitaine (ex U19 Concarneau, milieu de terrain), Didier Diby (avant-centre), Coray a cherché une solution à ses maux récurrents et prolongés de la saison passée, à savoir son manque de buts. Avec la blessure de Eric Gueguen et Vincent Nicolas, les Corayens ont manqué d'un finisseur en 2016/2017. Un savoir que Didier Diby, l'ancien joueur de Nadi Benghazi en D1 Lybienne, pendant huit saisons, maîtrise à la perfection. " J'ai agi avec Coray comme je l'avais fait avec Gourin, au feeling. Je suis tombé dans un club famillial. Quand Claude Le Seach et Hervé Toullec m'ont parlé de leur projet, j'y suis allé. Il fallait que je démarre dans la carrière d'entraîneur. Mon ambition dans le jeu est de retrouver une bonne base défensive, avoir une culture football avec un jeu dans les pieds et que nous soyons capables de repartir vite vers l'avant. Il y'a 80% de jeunes dans l'effectif dont quelques anciens dont je fais parti avec Steve Frouin. Nous ne pouvons pas nous comparer à des clubs comme le FC Gourin ou le FC Quimperlé B. Ils possèdent l'expérience de plusieurs années au niveau au-dessus. On sera une petite équipe dans le groupe, on cherchera à être une bonne petite équipe".

Dans ses idées de jeu, Didier Diby bénéficie d'une dizaine d'années en professionnel en Lybie et de cinq ans à Gourin en amateurs pour comprendre les facettess du football amateur. " Nous avons un potentiel. Ca reste jeune et perfectible. Nous avons repris l'entraînement, le 21 juillet. Dans les premiers matchs amicaux, comme face aux DC Carhaix (2-2), je n'avais pas 80% de l'équipe qui a fini l'année dernière. Nous sommes plus de 35 aux entraînements. Ce n'est que du bonheur de voir un groupe mobilisé. Nous aurons des moments difficiles dans la saison. Mais cette force doit nous permettre de les surmonter", reconnait Didier Diby. Les Corayens commenceront leur championnat face au FC Quimperlé B (ex DRH) à Poullen, un bon test face aux joueurs de Kévin Le Goff avant de s'offrir un premier derby en nocturne, le samedi soir, face aux DC Carhaix. En attendant, Coray, sacrée équipe de coupe dans les années 90 avec les Jean-Luc Perennec, Cyril Fortecoeffe, Romuald Florimont, Dominique Louboutin, Hervé Toullec, Claude Le Seach, Alain '" Rambo" Guéguen, cherchera à perpétuer la tradition maison en sortant indemne de son premier tour à Langolen, ce dimanche 20 août.