Ce dimanche, à 13h30, la colère et la stupéfaction sont montés de plusieurs crans, après un arrêté municipal de toute dernière minute déposé par Bruno Le Men, un adjoint de la commune, à 120 minutes du coup d'envoi. L'arbitre central, le Pleuvennois, Pascal Garnier, a constaté aussi l'impossibilité de tenir la rencontre, en l'état actuel de la pelouse. Averti sur le tard, le match entre les Paotred Briec et l'US Landeleau n'a pas été joué. Celui de la réserve sur le terrain annexe a été arreté face à la Forêt-Fouesnant B, en cours de match. Passé cette déception de ranger les crampons dans le sac, Arnaud Le Signe, l'entraîneur-joueur des Briécois, ravalait vite la frustration du moment pour se satisfaire de l'excellente première partie de saison des Noir et Rouge. A un point du leader Edern, avec deux matchs en retard sur leurs quatre concurrents principaux, Edern, Châteaulin B, Camaret et Spézet, les coéquipiers de Noah Rannou apparaissent au grand jour, avant l'emballage final.

Arnaud Le Signe et les Paotred Briec sont en position de force sur cette poule retour en D1, poule D.

" Arrivé à la mi-saison, nous n'avons volé aucune de nos victoires. L'équipe la plus régulière montera dans ce groupe. On veille à être constant match après match. L'an dernier, nous avons pêché dans ce domaine. Nous étions capable de bons matchs mais pas dans la durée", souligne Arnaud Le Signe. A 35 ans, ce pur Douarneniste, formé à la Stella Maris, ex-joueur du Quimper Cornouaille (CFA), Stella Maris (DSR) et Plozévet (DRH) est en train de réussir son pari pour sa troisième saison en tant qu'entraîneur de ce club de l'Odet. Ayant pris note des carences de son jeune groupe, il a misé sur l'expérience pour renforcer cette équipe encore perméable, à l'intersaison. " Nous avions des résultats de scie, l'an dernier. Il nous fallait des joueurs d'expérience. Les jeunes ont mûri. On reste invaincu depuis 7/8 matchs. La dynamique fait que les joueurs de la première sont concernés par ce haut du tableau de la D1. Le groupe A travaille en affichant un état d'esprit et une réussite sportive".

Les renforts de trois joueurs du Quimper Penhars FC, Thanh Dang, Lionel Sagna et le métronome, Cyriaque N'Doo apportent leur culture du niveau supérieur. Avec Kévin Le Quéau, dans les buts, venu du voisin, Edern Sports. A leurs côtés, toute une jeune génération grandit. Les Baptiste Bronnec, Noah Rannou, Nathan Pendu, Nicolas Moelo représentent l'avenir du club, décidé à leur faire confiance et les mettre dans les meilleurs conditions avec l'apport de ces joueurs extérieurs. Pour sa première expérience en senior, au poste d'entraîneur, Arnaud Le Signe a choisi le bon club, à l'étage du district capable de franchir la marche de la ligue. " La montée se jouera dans un match à cinq. On ne doit pas regarder les autres. Même avec les périodes d'intempéries, et d'interdiction des terrains, les joueurs adhèrent et sont assidus aux entraînements. Après, cette trêve hivernale casse le rythme de toutes les équipes. On n'y peut rien. Je suis un grand partisan de revoir absolument ce calendrier hivernal. Il faudrait avoir une grosse trêve de décembre à février pour finir plus tard aux beaux jours la saison. On est désarçonné en tant qu'entraîneur. Beaucoup de mes collègues partagent ce sentiment".

Avec deux matchs en retard, Briec, sans jouer, a réussi une excellente opération, ce dimanche, au classement avec la double défaite de Châteaulin B contre Camaret (1-2) et Edern à l'AC Carhaix (4-2). Les Paotred de Briec, en attente d'une montée en ligue depuis cinq saisons, ne peuvent plus se cacher. A l'emballage final, sur la poule retour, ce club qui fêtera ses 90 ans à la fin de saison, est potentiellement leader de leur poule D de D1.