Le 08/08/2018

Châteaulin condamné à l'exploit en R1

Champion de sa poule C de R2, quart de finaliste de la coupe de Bretagne, battu par le vainqueur Milizac, le Châteaulin FC arrive dans une cour de jeu inconnue. Dans un championnat à 14 équipes, ponctué par quatre relégations, les joueurs de Didier Hascoët et Sébastien Brabant partent en collectif extrêmement resserré, limité par un groupe de 14/15 joueurs, estampillés R1. Condamné à un exploit pour le maintien en R1, cette situation de petit poucet semble convenir au staff châteaulinois, convaincu de sa valeur d'équipe. Pour ce promu, la R1 a déjà obligé le club à se mettre aux normes de la ligue de Bretagne: un élargissement prochain de son terrain d'Eugène Piriou de 60 à 64 mètres, un changement des bancs ou un grillage à installer. Dans cette exigeance des 28 meilleurs clubs régionaux, les Châteaulinois n'ont pas enregistré de recrues dans cette intersaison, hormis le retour, un an et demi après de son buteur, Alan Boivin, 28 ans. Au sein d'un groupe hyper-soudé, la force viendra d'utiliser la complémentarité et l'expérience d'un groupe qui se connait parfaitement.

" Ce qui passait en R2 ne passera plus en R1. Nous sommes conscients de notre effectif limité par rapport à des équipes de notre championnat. On est condamné à un exploit pour le maintien en R1. Ce championnat nous permettrra de grandir. Les joueurs devront aller chercher des choses supplémentaires dans leur jeu. On est en pleine préparation avec trois à quatre entraînements par semaine avec les matchs amicaux. Le groupe répond parfaitement depuis notre reprise du mercredi 24 juillet. Nous aurons un rôle différent de l'an passé. On bascule dans un autre monde. Il faudra apprendre rapidement de nos erreurs et indentifier rapidement nos concurrents directs au maintien", avoue l'entraîneur du CFC, Didier Hascoët.

Dans cette intersaison calme, avec un retour à une solution interne aux postes d'entraîneur, suite au départ de Richard Le Cleuziat, en équipe B, le Châteaulin FC possède la volonté de monter son curseur, à travers la R1. Le fossé avec une équipe réserve en D1 est important. Le maître-mot est vraiment de donner une place aux jeunes formés au club. " Il nous a manqué cette identité, l'an dernier en équipe réserve. On veut faire de la place à nos U18 en D1. Nous fonctionnerons en duo pour nos trois équipes seniors, avec en réserve, Stéphane Cornec et Laurent D'Hareville et Stéphane Cornec et en équipe C, Stéphane Guézennec et Stéphane Pelizza. Xavier Cravec, ancien coach de Plogonnec et Spézet, aidera aussi à l'entraînement du mercredi. Pour moi, c'est une excellent retour pour le club".

En s'ancrant dans cette identité maison, en attente de la génération dorée des U15 de Dorian Léostic, récent vainqueur de la coupe du Finistère face à Fouesnant (1-0), le Châteaulin Fc retrouve le sommet de la pyramide régionale en senior. Rayon départs, deux milieux de terrains complémentaires du groupe de la première avec l'ancien Concarnois, Nathan Jaouen et Antoine Celton, en partence pour l'AS Pont de Buis en D2. En retour, le stoppeur, Jérémy Dudilieux, 32 ans, (US Lennon, D2), qui avec Laurent Crenn, apportera une stabilité à une jeune équipe réserve. Porté par la complémentarité de ses cadres, le puzzle des rouge et blanc avait trouvé une expression collective parfaite en R2. La continuité et la jeunesse de cet effectif mature sont la meilleure carte pour aller chercher le graal du maintien en R1.