Le 20/09/2019

Dorian Léostic: " Il nous faut trouver le match qui lancera notre saison"

Capitaine du Châteaulin FC, Dorian Léostic, 27 ans, montre l'exemple à son poste de latéral ou milieu gauche. Formé à l'école de football du club, il est un des joueurs les plus réguliers du Sud-Finistère, avec l'avantage d'être utile à pratiquement tous les postes du terrain. Droitier, très à son aise dans son couloir gauche, il prend le relais d'Olivier Cornec, au record de longévité au CFC, au capitanat. Encore en attente de leur démarrage en compétition, Châteaulin a démarré sa saison par un handicap comptable et psychologique à Plabennec B avec ces trois expulsions. Ecarté par le Quimper Kerfeunteun FC à leur entrée en coupe de France (4-1, ap), ce dimanche, Dorian Léostic attend impatiemment ce match déclic. Le derby face à la Stella Maris de Douarnenez, à Eugène Piriou, entre, ce dimanche, dans cette case tant recherchée, en R1.

Dorian Léostic, le capitaine de cette équipe châteaulinoise en R1.

" A Quimper, la pause fraîcheur en milieu de deuxième mi-temps nous a coupé les jambes. Nous avons explosé physiquement. Jusqu'à leur égalisation, nous étions bien en ayant fait le plus dur (0-1, 62'). Nos trois explusions à Plabennec (Alan Boivin, Cédric Le Page, Emmanuel Gilles) nous ont fait mal pour le premier match de R1. Il faut se remettre dedans. Nous n'avons pas gagné cette saison en match officiel alors que notre groupe est à mon sens plus étoffé que la saison dernière. A Vannes, Saint-Renan, Plabennec, nous ne faisons pas un mauvais match mais ça ne tourne pas en notre faveur", explique Dorian Léostic.

Educateur six ans avec la même génération de joueurs, Dorian Léostic est à l'image de beaucoup de joueurs dans cette équipe, qui s'investissent en semaine ou les week-end avec les jeunes du club. Maintenu sur la 26ème journée, au détriment de Plouzané B et Theix, Châteaulin FC a réussi un bel exploit, la saison précédente. La seconde année est en général plus difficile. Les Châteaulinois sont en plein dedans mais leur force mentale et unité d'équipe sera encore le ciment de leur saison. " Le groupe R1 est plus costaud que la saison précédente. La R1 est le championnat le plus cruel avec quatre relégations au terme de la saison. Mentalement, nous ne devons pas lâcher. La saison ne fait que commencer. On est dans le dur. Il faut trouver le match qui lancera notre saison", conclut-il.

Mentions légales