Le 23/03/2021

L'AL Châteaulin puise son énergie en interne pour passer cette année de turbulences.

Stable autour des 250 licencié(e)s, l'AL Châteaulin traverse les turbulences du moment, et espère comme pour toute association sportive, retrouver plus de visibilité et de quiétude sur la prochaine saison. En entente sur toutes les équipes en compétition avec le club de Plomodiern dans le Porzay, sous le nom Entente Aulne Porzay, les Châteaulinois sont contraints sanitairement, en ce moment, à des séances extérieures à leur gymnase historique d'Hervé Mao. Loin des standards, même de jeu avec des entraînements profondément modifiés en contenu, l'AL Châteaulin bénéficie pour passer ce cap de la qualité de sa structure, avec deux salariés à temps complet, Mickaël Kernéis et Pierre Bodenès (à mi-temps avec Plomodiern). La présidente, Marylène Tavennec, expose sa crainte pour la reprise à venir, objet de toutes les incertitudes, et explique cette situation contrainte du moment. " Tous nos entraînements sont maintenant à l'extérieur, sur la pelouse, dans le préau des écoles, ou à l'extérieur d'Hervé Mao. On s'adapte sachant que la saison blanche a déjà été statuée par notre fédération. Les licencié(e)s ont payé plein pot leur saison pour n'arriver qu'à deux à trois matchs joués par catégorie. C'est en effet très peu. De la lassitude, nous ne la ressentons pas. On est content dans ce contexte de s'appuyer sur deux éducateurs salariés au club".

Légende: L'AL Châteaulin, en entente en compétition avec Plomodiern, sous l'appelation Entente Aulne Porzay, traverse cette zone de turbulences en s'appuyant sur ses forces internes. Crédit photo: Thomas Alemany.

Sans rentrées financières, avec la fermeture des tournois, buvettes et matchs, et aussi des animations extérieures, l'AL Châteaulin fait le dos rond en s'ouvrant déjà sur l'an prochain. " Le chômage partiel nous a bien aidés. On a recommencé à faire des animations comme le rougail saucisses, pour compenser notre manque de rentrée financières de la saison. Dans ce contexte, on a la chance de pouvoir proposer des séances de plus de six par séance, avec nos éducateurs diplômés. C'est un vrai appel d'air. Notre vraie interrogation pour l'année prochaine se situe plus le retour des licences, qui risque d'être très tardif. Beaucoup peuvent se resigner à attendre septembre, pour décider de la prise des licences ou non", ajoute Marylène Tavennec.

Avec une équipe fanion masculine (Entente Aulne Porzay) en Prénationale Masculine et une équipe première féminine en N3F (Entente Aulne Porzay), l'AL Châteaulin compte sur ses piliers forts pour répondre frontalement à cette saison tellement particulière. Dans un contexte baissier de 15 à 20% pour la fédération française de handball dans ses licenciés, l'AL Châteaulin n'a pas connu d'érosion pour l'instant. 

Mentions légales