PAOTRED DISPOUNT

foot
Le 02/03/2020 à 10h49

Les Paotred Dispount tombent en 16ème finale de la coupe de France

Après leur victoire au couteau face à la TA Rennes (3-2) et Libourne (3-4), les Paotred Dispount avaient poursuivi leur chemin jusqu'à un...

foot
Le 22/02/2020 à 20h21

Scénario cruel pour les Paotred Dispount

Le coup de poignard subi dans les arrêts de jeu, côté Fougerais, a été la dernière image de ce match capital entre les Paotred Dispount...

foot
Le 15/02/2020 à 18h26

Match annulé aux Paotred Dispount

Le match capital face à Fougères, à Lestonan, a été reporté sur décision arbitrale, à 17h. Vu les conditions climatiques, la sagesse a...

foot
FUTSAL
Le 12/02/2020 à 16h47

Les Paotred Dispount joueront dans le Calvados leur 16ème finale

Après leur victoire face à Libourne (3-4, R1), les Paotred Dispount connaissent maintenant leur adversaire pour les 16ème finale de la...

foot
Le 12/02/2020 à 12h07

Guillaume Troalen, le toucher de velours des Paotred Dispount

" A chacune de leur incursions, nous avons été punis", précise Guillaume Troalen, le milieu de terrain des Paotred Dispount, au sortir de...

foot
Le 08/02/2020 à 22h24

Mikaël Caoudal (coach des Paotred Dispount): " Notre absence de régularité vient de notre manque de stabilité "

Hormis Clément Collorec, sur son côté droit, les Paotred Dispount n'ont jamais inquiété cette formation solide de Locminé (0-3). Sans...



Arrivé avant guerre, l’abbé Le Gall fut très actif dans les débuts de la section de gymnastique qui allait devenir la société des Paotred-Dispount. Il créa le mouvement « Les enfants de Notre Dame de Kerdévot » (ou les « Les chevaliers … » ) et lança le bulletin paroissial « La voix de N.D. de Kerdévot » (précurseur du Kannadig Intron Varia Kerzevot).

À son retour de la guerre 1914-18 d’où il revint gazé, il donna une nouvelle impulsion au mouvement sportif qui en septembre 1919 prend le nom de Société des « Paotred-Dispount » ou « Les Sans Peur ». De nouvelles activités allaient se développer : la musique avec la création d’une clique avec tambours et clairons, le tir à l’arme de guerre et à la carabine, et enfin le football.

Il n’était pas grand, et les gens l’appelait « an Aotrou Gall bihan » (le petit monsieur Le Gall), montrant à la fois leur respect et leur sympathie. On le voit ci-contre parmi la clique des musiciens à la fête du centenaire de la papeterie de l’Odet en 1922.
En 1931, alors qu’il est recteur à St-Coulitz il reviendra à Odet pour l’inauguration de la nouvelle salle de patronage de Keranna : « Et un humble recteur se cachait dans un coin, M. l’abbé Le Gall, fondateur des Paotred,  » Ses enfants ont grandi  » ».

source: http://grandterrier.net

Mentions légales