Steven Robin: comme on se retrouve!

Le 03/09/2013


Deux ans après avoir quitté l'US Trégunc, le Bannalécois, Steven Robin retrouvait ce club au 2ème tour de la coupe de France avec la Fleur de Genêt de Bannalec. Promus en PH, les Bannalécois ont soumis une bonne opposition aux Trégunois pendant une heure, avant de baisser le pied face à une équipe en mode rouleau-compresseur. Pour l'arrière latéral gauche, Steven Robin, ce match avait un parfum spécial face à ses anciens partenaires et amis. Ayant fait le choix de retourner dans son club formateur, il n'en garde pas moins un souvenir chaleureux de l'US Trégunc.

Attaché à l'US Trégunc, son précédent club, le latéral gauche de Bannalec, Steven Robin, n'a rien pu faire avec son équipe pour résister aux vagues Trégunoises, de force 6 sur ce 2ème tour de coupe de France.

" Je suis parti de la FG Bannalec car nous n'avions plus d'équipe en U19. J'ai joué trois ans en U19 et senior à Trégunc. J'ai hésité avant de quitter ce club pour retourner à Bannalec. Le projet de retourner en ligue était ambitieux. Mon oncle, Bruno, est président du club, ma mère sert tous les dimanche, à la buvette, mon cousin joue dans l'équipe. Forcément, ça pèse dans la balance. Mais je garde un très bon souvenir de l'UST. Particulièrement du coach Greg Bello, qui n'a jamais hésité à faire confiance aux jeunes. J'ai hésité par rapport à lui car je savais qu'il m'aurait donné ma chance de jouer en première", estime Steven Robin, 20 ans.

Revenu à Bannalec, il ne regrette pas aujourd'hui ce choix avec une remontée, la saison dernière en promotion d'honneur.

Encadré par le coach Sylvain Suignard, la FG Bannalec peut compter même sur un recrutement fortement connecté à l'US Trégunc avec les signatures de Alan Cueff, de Jonathan Le Borgne et de Maxime Bougdal dans cette intersaison. Avec les jeunes formés au club, Guillaume Daniel, Thibault Kervran ou Mathieu Cadou, l'équipe doit être susceptible d'assurer son maintien dans une poule 100% Sudiste, excepté le FC Gourin. " C'est clair que nous avons été déçus de ne pas tomber dans la même poule que Moëlan/Mer ou Clohars-Carnoët, avec les clubs Morbihannais. Après, nous allons jouer beaucoup d'équipes pour la première fois. Je place pour l'instant le Plonéour FC et le FC Gourin, favoris pour l'accession en DRH. Notre force sera un groupe qui vit bien ensemble, assidu à l'entraînement, et où les jeunes sont encadrés par quatre ou cinq anciens. A domicile, sur notre terrain, ça ne sera pas facile de nous battre sur un grand terrain.", précise Steven Robin.

Un début de saison difficile.

Pour ce premier match officiel de la saison, face à l'US Trégunc en coupe de France, l'opposition donnée a été de qualité face à une des meilleures équipes du Sud-Finistère. " Physiquement, ce sont des monstres! Tant que nous avons pu rivaliser dans ce domaine, ça a été. Sur la fin, nous ne pouvons plus rien faire. Avec Benjamin Ollivier, Alexandre Jacq et Clément Collorec, ils peuvent marquer à tout moment. Néanmoins, même si nous avions tiré le pire adversaire, il y'a eu du monde au stade. Trégunc est un club qui déplace toujours du monde. C'est un club spécial, qui a gardé des valeurs conviviales. Il n'était pas rare de prendre un pot tous ensemble après les entraînements. Je vois encore très souvent des joueurs comme Benjamin Olliver, Maxime Autret ou Clément Toupin. Ils seront très forts, cette année en DSE".

Pour sa reprise, ce week-end, avec le championnat de PH, la FG Bannalec se fera une histoire très précise de sa valeur à ce niveau avec deux matchs face à des équipes attendues, dans cette poule, le Plonéour FC, le 7 septembre et un premier déplacement au FC Gourin, pour la 2ème journée.