La FIFA en Bretagne pour la Coupe du Monde Féminine U20

Tags : foot-feminin U20WWC

Le 30/06/2016


Le 19 mars 2015, la FIFA désignait la France comme pays organisateur de la Coupe du monde féminine de football. Ce sera la huitième édition d'une compétition apparue en 1991 et qui a lieu tous les quatre ans. En héritant de l'organisation de cette compétition aux dépens de la Corée du Sud, la France s’est également vue attribuer l’organisation de la Coupe du Monde U20 (réservée aux joueuses âgées de moins de 20 ans). Elle se disputera une anneé plus tôt soit en 2018 en France ou plutôt on devrait écrire en Bretagne, car les rencontres se dérouleront exclusivement dans des stades bretons. Plus précisément au stade de la Route de Lorient et au stade du Commandant Bougouin à Rennes, mais aussi à Concarneau (Stade Guy Piriou), Vannes (Stade de la Rabine) , Saint-Malo (Stade Marville) et à l'étude Saint-Brieuc (Stade Fred Aubert). Après la Coupe du Monde féminine Militaire remportée par la France au mois de mai, ce sera la seconde épreuve mondiale de football féminin organisée exclusivement en Bretagne.

Depuis deux jours, une délégation de la FIFA visite les stades retenus pour la compétition. En premier, les représentants de la FIFA se sont rendus à Concarneau pour le stade Guy Piriou, puis à Vannes pour le stade de la Rabine, au Roazhon Park à Rennes et terminaient par Saint-Malo, avec le Stade de Marville. Saint-Brieuc est également à l'étude car l’idée de la candidature est d'accueillir les rencontres sur l'ensemble des départements bretons.

Le lendemain, la FIFA se rendait au campus Beaulieu, à Rennes, pour valider le concept de "Village Olympique", proposé par la Ligue de Bretagne, pour rassembler les joueuses des 24 équipes qualifiées. Ce sera le point d'accueil des équipes de Coupe du Monde, en s'inspirant de ce qui avait été fait avec la dernière Coupe du Monde militaire, où les huit délégations avaient séjourné dans la même caserne.

Après l’organisation réussie de la Coupe du Monde militaire féminine, et ensuite le record d’affluence battu à Rennes au Roazhon Park pour le match de l'équipe de France féminine contre la Grèce (24.835 spectateurs), le foot féminin continue son développement en Bretagne avec une « grande fête du football féminin » en perspective. Ce sera une mise en lumière de ce sport, encore peu médiatisé mais avec un nombre de footballeuses licenciées toujours en augmentation.

Source Ligue de Bretagne de Football

Crédit photo DR   

Visite de la FIFA à la Rabine - Vannes. Crédit photo DR