Clément Le Tennier, le soliste du FC Rosporden

Le 03/02/2017


Blessé cinq semaines, pour une entorse à la cheville, suite au match contre l'AC Carhaix, le 27 nomvembre, Clément Le Tennier, 18 ans, a manqué au collectif du FC Rosporden. Sa créativité, sa vitesse, sa qualité grande sur coups de pied arrêtés sont des atouts indéniables. D'ailleurs, à Edern, pour son match de reprise, le 8 janvier, en coupe Jean-Pierre Gonidec, il est sorti de sa boîte ou du banc des remplaçants pour arracher une qualification à l'énergie (3-4) avec un but et une passe décisive. Benjamin de cette équipe en reconstruction, passée de la DSR à la D1 en cinq ans, le FC Rosporden compte beaucoup sur une ambiance unique, dixit Clément Le Tennier, pour retrouver un niveau plus conforme à son passé. Avec Clément Le Tennier, formé au club, le FCR s'appuie sur une insouciance à maîtriser mais un grand talent balle au pied.

" Ca faisait très longtemps que je n'avais vu un joueur avec cette qualité de pied. Il a une pureté du coup de pied arrêté incroyable", avoue l'entraîneur rospordinois, Jean-Jacques Le Lay. Le compliment a de la valeur à travers son destinataire passé par plusieurs clubs, dont récemment deux ans à l'US Concarneau. Ce dynamiteur de défense, qui s'engouffre à une grande vitesse, dans les failles adverses, redonne un peps à cette équipe de Rosporden, en perdition sportive sur les dernières années. A 18 ans, Clément Le Tennier est clairement l'avenir de ce club. Très attaché à une ambiance, Clément Le Tennier se dit parfaitement bien à travers cette vie de groupe. " Je pense que nous avons suffisamment de qualité pour aller chercher le podium en fin de saison. Même si nous sommes loin, il faut regarder par le haut. On a un bon groupe et peut-être une des meilleures ambiances dans le coin. A terme, ça fera la différence dans nos matchs. Nous nous entendons tous bien. Cette année, avec l'arrivée de Jean-Jacques Le Lay, nous travaillons plus le physique. Ca paie car nous finissons maintenant bien nos matchs. Notre match référence est notre victoire à la régulière face à une des meilleures équipes de D1, en coupe Jean-Pierre Gonidec, les Paotred Dispount B (2-0). Je suis de Rosporden, j'ai toujours joué au club, hormis un an au GJ Ergué-Gabéric en U17, comme nous n'avions pas d'équipe à Rosporden"

Courtisé par plusieurs clubs de ligue, à l'intersaison, Clément Le Tennier avoue être sensible à leur intérêt mais est très bien à Rosporden avec qui il aimerait remonter avec l'équipe à un niveau ligue. Son père, Yvan, est toujours joueur dans l'effectif C en D4. " J'aimerais jouer un jour avec lui en senior. Ca doit être un super moment de jouer avec son père en football senior". En attendant, le FC Rosporden doit aprendre à canaliser la fougue de ce jeune joueur. " Il a une difficulté à dépasser sa condition de soliste pour être vraiment décisif. Le football, ce n'est pas une affaire de décision individuelle. Le jour où il cherchera plus les appuis et relais pour progresser, et moins l'action individuelle, il n'en sera que meilleur. Il est jeune mais il faut être exigeant avec lui car il a l'étoffe pour faire bien mieux. Il ne faut pas qu'il se repose sur ces acquis car le talent n'est rien sans travail et adapatation. Il a un gros travail à faire là-dessus comme ses replis défensifs. Après, c'est un super petit joueur, à qui un coach doit fixer un cadre", précise Jean-Jacques Le Lay.

Après quatre buts en championnats, huit en coupe Jean-Pierre Gonidec et un en coupe de France, Clément Le Tennier, 18 ans, bon complément de l'attaquant axial, Thomas Quéméré, a réussi une bonne première partie de saison. Sa blessure à la cheville soignée, il devrait retrouver tout son tonus pour être un véritable poison pour les défenses de D1. En percussion, avec une finesse des deux pieds, il représente un grand espoir de la formation interne du club. Son talent se perçoit à chaque sortie. Avec des cadres leaders, comme Thomas Quéméré, Alex Etcheber, Kévin Donnard, il est à l'écoute pour épurer son jeu, qui doit gagner en simplicité pour rechercher ce supplément d'efficacité.

Christophe Marchand