L'US Concarneau (B) maîtrise son sujet

Le 09/08/2017


Ce mercredi soir, à Elliant, les deux meilleurs clubs du Sud-Finistère, l'US Concarneau et les Paotred Dispount s'affrontaient en match amical, à 11 jours de leur duel en première journée de championnat N3. La réserve concarnoise a fait preuve d'une meilleure maîtrise collective en première période quand leur assise était la plus solide. Les Paotred Dispount, un ton en-dessous dans la justesse, a révisé le tir en seconde période mais le retard pris au score n'a pas été comblé. Face à une belle galerie de 250 spectateurs, l'US Concarneau (B) s'impose 1-0 face aux Gabéricois.

Quentin Jaffres dans un de ses nombreux face à face en première période

Solide prestation de Nicolas Moksambo

244 entrées payantes à Elliant, ce mercredi soir

Clément Collorec pour un des premiers matchs avec le maillot des Paotred Dispount

Une tribune garnie dans le stade des Mellenicks.

Très en vue l'ex Guingampais, Quentin Jaffres dans les 45 premières minutes.

Ivan Seznec n'a pas été beaucoup inquiété dans ces 90 minutes.

La première mi-temps a façonné ce match de préparation. En pleine préparation foncière et rotation d'effectif, le rythme a logiquement baissé dans la seconde mi-temps. Démarré avec 15 minutes de retard sur l'horaire prévisionnel, à 19h15, l'US Concarneau (B) n'a pas connu de retard à l'allumage. En assurant des phases de temporisation, les Thoniers avaient cette qualité de passe soudaine pour faire mal aux Paotred dans les intervalles. L'attaquant Rodrigue Monfort se distinguait en faussant compagnie à l'axe central adverse (6'). En vain, le jeu long de la patte de Romain Cabon était également un atout pour trouver les attaquants en sautant une ligne au milieu de terrain. Tout naturellement, Concarneau (B) prenait l'avantage par l'excellent Quentin Jaffres qui mettait à défaut Florian Pennanech sur une frappe sèche et précise dans la surface (0-1, 32'). Sur leur lancée, les joueurs de Franck Royé pouvait plier l'affaire avant la pause. Toujours avec ce diable de Quentin Jaffres, qui plongeait au bon moment à la limite du hors-jeu entre deux défenseurs gabéricois (34', 38'). Les Paotred Dispount n'avaient qu'une situation en première période par Marc Labat. 

Sur une passe en profondeur de Jordan Herry, il prenait de vitesse à la course son opposant, l'ancien lorientais, Nicolas Moksambo. La panique devenait manifeste dans la défense. Contré in-extremis, le Gabéricois avait raté de justesse une égalisation (36'). Après la pause, le réajustement et les nombreux changements faisaient perdre le fil de la rencontre. L'intensité élevée de la première période avait sérieusement retombé. En toute fin de match, Concarneau pouvait doubler la mise mais Corentin Podeur, bien servi par Sébastien Ronvel, manquait de conviction dans le geste final face à Gwen Bosser (87').

La parole aux coachs:

Franck Royé, coach de l'US Concarneau (B): " Dans l'ensemble, notre match était cohérant techniquement en première période. Nous avons moins tenu le ballon après la pause, parfois en s'en débarassant trop vite. Je suis satisfait de notre animation défensive. Même si je regrette les occasions non converties de la première période, ce 1-0 a permis de travailler sur l'aspect mental en allant chercher ce succès. Aujourd'hui, la notion de résultat ne compte pas, elle primera dans 15 jours. On continue nos matchs de préparation, ce samedi, à Vannes, face au VOC".
Florent Philippe, coach des Paotred Dispount: " Concarneau a montré plus de propreté dans son jeu. C'est important de connaître nos erreurs maintenant pour les corriger et les travailler. Dans ce match, nous avons commis trop de pertes de balle, un manque de replacement et de montée sur le porteur de balle. On a eu du mal à la récupération à se projeter vers l'avant. On n'arrivait pas à la garder. Nous avons été bon dans le premier quart d'heure. La sortie de Christophe Gourmelon, au bout de 15 minutes de jeu, nous a fait perdre cet équilibre. Pour expliquer ces carrences légitimes, on sortait de deux grosses séances athlétiques, ce lundi et mardi"