L'US Concarneau jouera une place en 8ème finale face à Granville

Le 08/01/2018


En prélude au dernier match de ces 32ème finale de coupe de France, au stade Félix Bollaert entre le RC Lens (L2) et Boulogne/Mer (Nat), les clubs qualifiés en 16ème finale dont le seul représentant du Finistère, l'US Concarneau (National) attendait avec impatience le nom de son adversaire pour le prochain tour, disputé les mardis et mercredis 23 et 24 janvier. Pour sa quatrième participation en cinq ans en 16ème finale, l'US Concarneau, qualifié, ce samedi, net et sans bavure à Houilles (R3, 0-3), a hérité d'un tirage accessible avec le club normand, héros du dernier tour, face aux Girondins de Bordeaux (2-1, ap).

Le match se déroulera sur le terrain des Granvillais, au stade Louis Dior (capacité: 3.200 places). En souvenir, sur les dernières éditions en 16ème finale, les Thoniers avaient affronté l'EA Guingamp en 2013/2014 (2-3, ap), le Dijon FCO (L2, 1-0) en 2014/2015 et de l'ESTAC Troyes (L1, 1-3) en 2015/2016. Pour les Normands, ce tirage face à l'US Concarneau apparaîtra aussi accessible avec une étiquette bien postée de spécialiste de la coupe de France pour les joueurs de Johan Gallon. Cette équipe s'était révelée sur le devant de la scène en 2015/2016 grâce à un parcours magnifique: le Stade Lavallois (L2, 2-1), FC Sarreguemines (CFA 2,3-1), Bourg en Bresse (L2, 1-0, L2) pour tomber les armes à la main face à l'Olympique de Marseille, le 3 mars 2016, au stade Michel D'Ornano de Caen, devant 20.000 personnes, en quart de finale. Les Granvillais n'avaient cédé que par un but de l'attaquant international belge de Chelsea, Michy Batshuayi, à la 50ème minute (0-1). Ce tirage a tout d'un sacré défi pour l'US Concarneau, à l'image de celui de Croix, en février 2015, en 8ème finale, où les Thoniers (CFA) avaient fait parler leur esprit collectif exemplaire et solidaire pour se qualifier eux aussi en quart de finale de la coupe de France.