L'US Concarneau lance parfaitement son année 2018

Le 12/01/2018


Victorieux de Houilles en 32ème finale de la coupe de France (0-3), l’US Concarneau retrouvait le chemin du championnat National pour une reprise face à Béziers. L’adversaire, cinq points devant, avait ce matelas a priori confortable, que les Thoniers recherchaient tant depuis le début de saison. Auteur d’une prestation par saccade, sans assise en milieu de terrain, les Concarnois ont balbutié pour cette rentrée. L’ouverture du score précoce de Saïd Idazza n’a pas donné l’amplitude au jeu concarnois. Les visiteurs sont revenus très vite au score. Le match s'est joué dans ce dernier quart d'heure complètement maîtrisé par les locaux. En deux minutes, de la 77ème à la 79ème minute, Concarneau s'offrait cette victoire qui faisait tellement de bien sur un plan comptable et moral. Ce 3-1 lance parfaitement cette nouvelle année en championnat.

Guillaume Gégousse au pressing face aux Bitérois

Béziers a raté le coche en fin de première période 

Sur la ligne dangereuse, l’US Concarneau (15ème) voulait reprendre de l’air en se projetant de suite sur cette phase retour. La réception de Béziers rentrait dans ce schéma face à un adversaire naviguant dans la même catégorie de poids dans ce National. Le départ fut idéal. Une faute pleine axe à 30mètres donnait un coup-franc à Concarneau. Frappé en force, Saïd Idazza avait l’intuition gagnante de la taper avec un rebond près du gardien. L’ancien gardien de Bastia, Magno Novaes faisait un beau cadeau post-Noël en se trouant complètement (1-0, 6’).

Béziers réagissait vite. Sur le côté droit, Victor Ellisalt donnait du fil à retordre. Ses accélérations firent mal. En pleine vitesse dans la surface, après une percussion, il ralentissait soudainement sa course, laissait Kelly Irep le percuter. M. Rouinsard indiquait le point de pénalty, transformé en force, dans l’axe, par Maxime Rabillard (1-1, 13’). Le match tomba ! Aucune des deux formations ne tenait sufisamment le ballon pour pouvoir exprimer des phases de jeu. Néanmoins, Concarneau, par une passe en profondeur et dans l’espace parfaite de Malcom Edjouma, sur un N’Simba lancé, créait le bon décalage. Son duel face à Novaes tournait à l’avantage du gardien (33’). Béziers pouvait également conclure cette mi-temps sur un 1-2. A deux reprises, Beusnard (41’) sur un tir lobé juste au-dessus et un tir rasant (43'), en avait l’opportunité. 

Après la pause, Concarneau voulait aller chercher cette victoire. Cette attitude vaillante plaisait au public. Kelly Irep mettait les gaz. Son centre était idéal pour Kalen Damessi au second poteau. Or, ce dernier, au moment de la placer au fond, n’ajustait pas son plat du pied trop enlevé (51’). Concarneau avait raison d’insister. Dans le dos de la défense, les espaces apparaissaient. Le rapide Kalen Damessi prenait ce mètre d’avance pour porter l’avantage à Concarneau (2-1, 77’). Dans la foulée, les Thoniers plièrent leur affaire, avec une sortie impromptue de Novaes. Le dégagement d'un défenseur bitérois arrivait dans les pieds de N'Simba, qui avait le toucher subtil pour mettre le ballon en cloche dans un but déserté (3-1, 79'). La fin de match était entièrement concarnoise. En prenant confiance, Concarneau enflammait cette partie. Les remontées de balle se faisaient nettes, tranchantes dans le timing. Dans un renversement de zone de jeu, de droite en gauche en trois passes, Kelly Irep avalait son couloir. Collectif, il mettait le rentrant, Jordan Popineau sur orbite pour son premier but avec le maillot concarnois. Un défenseur tendait la jambe, et sur la reprise, il ne pouvait la rabattre dans le but (84'). 

Championnat National. 17ème journée
US Concarneau - AS Béziers 3-1
Score mi-temps: 1-1
Arbitres : M. Rouinsart assisté de MM. Benoit et Resnais
1823 spectateurs

Buteurs :
US Concarneau : Said Idazza (6’), Kalen Damessi (77’), Jaffrey N'Simba (79')
Béziers : Antoine Rabillard (13, sp)