Nicolas Cloarec: " Le classement est anecdotique mais nous avons fait un grand pas vers notre maintien"

Le 24/02/2018


La victoire 2-1 face à Rodez, deuxième au classement, est forcément un tournant dans la fin de saison des Thoniers. Avec 10 matchs restant à jouer, soit 30 points possible, l'US Concarneau lance son sprint de très loin. Un oeil dans le rétroviseur permet de constater les progrès de cette équipe. Auteur d'une victoire sur les 12 premiers matchs de National, les Concarnois ont passé la vitesse nettement supérieure. Solide dans les lignes, avec un duo d'attaquant, Julio Donisa/Saïd Idazza, actuellement peut-être le meilleur du National, l'US Concarneau, contrairement à l'an dernier, possède cette faculté de marquer à chaque rencontre. Galvanisé par cette fin de championnat incertaine, le public de Guy Piriou ne s'est pas trompé en saluant longuement la performance des joueurs de Nicolas Cloarec. Après une rencontre pleine et rythmé des deux côtés, Concarneau savoure ce succès confirmant son nouveau statut d'outsider pour les places du haut du classement.

Nicolas Cloarec, coach de l'US Concarneau: " Ce match contre Rodez était un match charnière qui pouvait nous faire basculer du bon côté du championnat et jouer une fin de saison palpitante ou retourner dans le fond du seau afin de jouer une fin plus stressante. Après une entame difficile, sur un terrain compliqué, on a été gêné par l'organisation adverse. Quand nous nous sommes remis à jouer juste, sans se précipiter, nous avons trouvé des situations. Nous ressortons une deuxième mi-temps très aboutie. On s'est réorganisé sur le plan tactique pour rémédier sur ce qu'on avait ressenti en première. On voulait s'appuyer davantage sur la qualité de nos attaquants. Ca s'est passé comme on pouvait en rêver. La dynamique est surtout intéressante à conserver. Une communion avec le public aussi car j'ai senti des gens heureux de notre match. L'histoire retiendra que pour les nouveaux pylones, nous avons gagné. Nous avons eu un wagon d'occasions. Nous avons assez bavé sur notre première partie de saison pour ne pas savourer les résultats obtenus. A 2-1, à 30 minutes, l'équipe à l'extérieur n'a plus rien à perdre. Nous étions plus dans le contrôle parce qu'on a peur d'être remonté à 10. Nous avons été très sérieux, à part un ou deux ballons qui passent devant notre but. Le classement est anedotique. On prend des distances avec la fin du classement. C'était une journée importante dans les confrontations directes. Cette victoire contre Rodez nous permet une fin plein d'espoir pour les joueurs et le public. Il faut avoir envie de gagner les matchs. On fait un grand pas vers notre maintien"