Le 09/03/2018

Thibaud Quéméré, le symbole de la formation concarnoise

En cette dernière décennie, l'US Concarneau a passé les palliers sportifs jusqu'à une volonté de s'implanter dans la durée à un niveau National en senior. Avant d'être aspiré par cette vitrine grossissante et déformante dans l'euphorie des victoires, les Concarnois ont posé les fondations de leur ascension en amont par un gros travail sur la formation des jeunes sur près de 15 ans. Avec des éducateurs de la trempe des Vincent Le Gall, Steeve Le Cras, Christophe Nicolas, Ronan Nédelec, Michel Le Lay, Pascal Laguillier, coordonné par Guillaume Mulak, l'US Concarneau donne la possibilité aux meilleurs jeunes du Sud-Finistère d'un tremplin immédiat aux structures professionnelles dans la tranche des 13-15 ans. Les sélections en équipe de France jeunes des Fouesnantais, Baptiste Chailloux (U17, FC Nantes) et Gwen Foulon (U18, Valenciennes), Alan Kérouédan (U19, Mahalon), Julien Ponceau (U19, FC Lorient) sont une marque indirecte d'une compétence reconnue de l'US Concarneau par la fédération française de football. Former et laisser partir apparait une donnée essentielle pour l'US Concarneau. L'éclosion du Varzécois, Thibaud Quéméré grapillant des minutes en National, apporte une toute autre satisfaction au club thonier, celle d'un jeune, ayant tenté sa chance au Stade Rennais de ses 15 à 18 ans, revenu dans son club formateur, pour percer en senior, à un niveau national. A travers cet exemple, l'US Concarneau, 8ème finaliste de la coupe Gambardella U19, explore maintenant une facette différente de sa post-formation avec le retour de ses jeunes pousses avec les Thibaud Quéméré ou Théo Le Goff.

Thibaud Quéméré, dans se soeuvres face à Rodez, deuxième du National

Thibaud Quéméré, retenu pour la quatrième fois de la saison par Nicolas Cloarec en équipe première, en championnat.

" Face à Rodez, j'ai fêté ma troisième entrée en National. A domicile, à Guy Piriou, c'était ma seconde après celle de Pau. J'avais joué 10 minutes sur mon premier match. Contre Rodez, je suis rentré dans le dernier quart d'heure pour remplacer Maël Illien qui s'était blessé suite à un contact en milieu de terrain. Ce n'était pas forcément un contexte évident dans un match avec beaucoup de rythme. J'ai essayé de jouer simple, de me mettre en confiance sur mes premiers ballons et de me lâcher plus après", affirme Thibaud Quéméré, 20 ans.

Milieu axial ou sur un côté, le Varzécois se forge une carapace dans l'apprentissage du troisième niveau senior français. Après une expérience de trois ans au Stade Rennais, au centre de formation de la Piverdière, il n'avait pas reçu de propositions du club rouge et noir, à ses 18 ans. " Je pouvais rester au Stade Rennais dans les rangs amateurs. C'est à dire jouer en équipe C en R1, en senior, sans me fermer les portes sur l'équipe réserve en CFA mais je n'avais aucune certitude d'atteindre ce niveau. Partant de là, le choix logique était de recontacter l'US Concarneau pour continuer le football de haut-niveau et revenir dans le Sud-Finistère", avoue Thibaud Quéméré.

Ayant commencé le football à l'US Saint-Evarzec, à l'école de football, comme Julien Ponceau, Thbaud Quéméré, à ses 18 ans, avait pris contact directement avec l'US Concarneau et le coach de l'équipe première, Nicolas Cloarec, pour un retour à Guy-Piriou. " Suite à la décision finale du Stade Rennais, à mon sujet, j'ai eu un rendez-vous avec Landry Chauvin, le directeur du centre de fomration du stade Rennais. Il m'a mis en contact avec Nicolas Cloarec. J'avais toujours gardé contact avec l'US Concarneau. Ca ne leur posait pas de problèmes que je revienne"

En, côtoyant presque tous les soirs, à l'entaînement, le groupe National, Thibaud Quéméré apprend et progresse. Sa première année marquant son retour avait été faite de haut et de bas en équipe C de Sébastien Clément et en B avec Franck Royé. Celle-ci lui donne un statut affirmé avec des entraîneurs qui lui font confiance. Le match contre les Paotred Dispount en N3, le lendemain du match de Rodez, l'a conforté dans un poste de milieu récupérateur au milieu, avec des progrès à effectuer dans l'agressivité et son intensité générale dans cette zone centrale d'une rencontre. Son entraîneur, Nicolas Cloarec, en équipe première, parle aussi de ce symbole de l'identité de formation concarnoise. " Sa rentrée face à Rodez a été symbolique. Ca aurait pu être Jordan Popineau ou lui, deux jeunes de -23 ans, avec une possibilité de rebasculer le lendemain, en N3. J'ai préféré face au contexte du match privilégier la force et le volume athlétique de Thibaud. Il fait partie des jeunes qui ont été chez nous, parti tenter leur chance dans les structures professionnelles, et revenu jouer au football dans leur club. On ne l'a pas lâché en le suivant du regard. Il est récompensé de ses efforts mais il est amené avec d'autres, à revenir du côté de Concarneau s'ils ne passent pas la barrière dans les structures professionnelles. Son retour est aussi un signe du travail effectué chez les jeunes, sur la détection, par notre cellule de formation coordonné par Guillaume Mulak. Pour le club, c'est symbolique dans son intégrité et valorisant pour les éducateurs du club qu'un joueur de son profil puisse rentrer en National" 

Retenu une nouvelle fois dans le groupe des 16 pour le match de ce soir, à Guy-Piriou (20h), contre l'US Dunkerque, Thibaud Quéméré pourrait faire sa quatrième apparition de sa carrière en National, ce vendredi soir. Toujours dans sa volonté de toucher ce haut-niveau français et d'emmagasiner de l'expérience et des conseils de joueurs plus chevronnés à ce niveau.