Le 07/05/2018

L'ouragan Magassa ravage Gourin

En mission presque commando, le Gourin FC ne voulait pas tomber en D1. A quatre journées de leur fin de championnat, avec l'accumulation des matchs en retard, les Gourinois jouaient leur survie dans ce championnat R3, poule D. A l'image d'une saison ternie par les reports et les blessures, les Gourinois ont payé au prix cher un manque de rythme, un alignement discutable en défense, et une agressivité faible sur les phases offensives melgvinoises en première période. L'image d'une équipe en lutte pour son maintien n'a pas été totale. Melgven, auteur d'une belle saison, au vu du contexte de départ (8 départs du 11 type de l'an dernier), a été dans le mouvement, avec une recherche de jeu rapide et de décalage dans la zone offensive. La différence déjà lourde à la mi-temps s'est attenuée en seconde mi-temps malgré deux nouveaux buts de Melgven, dans un rythme abaissé par une forte chaleur (6-1).

David Caudal, l'arrière gauche de Gourin a vu les déferlantes des jaune et noir sur son côté

Raoul Rascar, entreprenant sur son côté mais parfois trop isolé sur ses rushs

Le Gourin FC dans des inhabituelles couleurs rouges et noires

Le banc de l'AS Melgven

Baptiste Guigourès a essayé en vain de faire le lien entre sa défense et son milieu.

Christophe Guillou satisfait de la prestation de son jeune groupe

Adama Magassa a été le grand bonhomme de ce match. A la pointe de l'attaque, l'attaquant malien, 25 ans, a gagné pratiquement tous ses duels. Se permettant même à la manière d'un pivot planté dans la raquette au basket-ball, de faire une démonstration de sa puissance en pleine surface en conservant le ballon plusieurs secondes face à deux à trois joueurs autour de lui. Pas prévu au départ, dans le onze titulaire, l'entraîneur-joueur, Christophe Guillou a changé in-extremis ses plans. " Il ne devait pas commencer. Quand je l'ai vu arriver au stade, je l'ai vu concentré et avec une envie forte de jouer. J'ai pris le pari de le mettre malgré son manque d'entraînement en raison de son métier dans la restauration rapide. Adama est un joueur où plus le défi est placé haut, meilleur il sera. Il tourne à un but par match. 15 buts en 15 matchs de championnat, c'est un plus d'avoir un avant-centre qui pèse autant sur ses défenseurs".

Le compliment a de la valeur. Comme son match avec un triplé et un but contre sans camp d'un Gourinois, conséquence d'un débordement tout en puissance de sa part. Ses partenaires autour de lui, Evan Robin, Christophe Mahé, Pierre Derrien, Romain Le Goc ont été aussi des facteurs décisifs de cette large victoire avec une rapidité d'éxécution dans leur choix. Le but du 3-1 fut de toute beauté avec un centre de Evan Robin sur Pierre Derrien avec une tête lobée à l'entrée de la surface. 

Côté Gourinois, les visiteurs voulaient miser sur une entame tonique pour prendre à leur compte ce match clé. Avec 9 joueurs sur les 14, habituellement plus dans l'effectif de la réserve en D2, les visiteurs n'arrivaient pas battus pour autant. Malgré des qualités offensives avec Raoul Rascar tonique mais brouillon sur son côté, l'avant-centre, Hervé combattif et mobile, avec la qualité de passe du capitaine Mickaël Rivoal. Le but de Gourinois du 2-1 était même visible de ses qualités. Sur une touche, Mickaël Rivoal avait toujours cette vision juste et précise pour lancer au but au but Raoul Rascar, adroit face à Le Dez. La défaite 6-1 de Gourin est sèche. Elle ne donne que plus d'importance au match à Eugène Le Gall, le dernier face à Caudan, du 20 mai. 

Fiche technique:
AS Melgven - FC Gourin 6-1
Arbitre: Benoît Rumeur (Lanester) assistés de MM. Patrick Le Cardiet (FC Quimperlé) et Didier Kervarec (Coray)
Score mi-temps: 4-1
Buteurs:
Melgven: Adama Magassa (9', 15', 72'), CSC (22'), Pierre Derrien (32'), Evan Robin (55')
Gourin: Raoul Rascar (19')