L'US Concarneau B déjà bien au point, les Paotred Dispount à potentiel

Le 09/08/2018


Dans ce match de préparation alerte, à Elliant, ce mercredi soir, au stade de Keryannick, face à 200 spectateurs, les Paotred Dispount et l'US Concarneau B ont fait valoir une qualité avancée de jeu, essentiellement dans une première mi-temps à rythme. Dans l'ensemble, les Concarnois l'ont remporté au poids des situations mais à force de gâcher leurs munitions face aux portiers Gwen Bosser et Florian Pennaneac'h, ils ont été près de le payer cher en fin de match, à deux reprises, face au nouveau buteur gabéricois, Vincent Le Mat. Au final, un score de parité 1-1 qui traduit un potentiel à affiner au fil de ses prochaines semaines.

Tim Hervé, très convaincant au poste d'avant-centre

Une belle galerie pour ce match amical, à Elliant

Alexis Collelat a tout pour être l'hompme de base de la défense des Paotred Dispount

Gabin Guillou, complémentaire du duo Hervé et Aydin.

L'US Concarneau B n'a pas été épargné par le dernier mercato. Une véritable saignée dans son effectif qui a considérablement rajeuni le groupe pour faire une vraie place de choix à sa dernière génération " Gambardella". Le gardien, Marc Mell, la charnière centrale Héliès et Lagadec, le latéral gauche, Yann Foulon, au milieu William Gueguen Grall ( vraiment excellent dans sa mi-temps à Elliant) ou l'ailier Abdulah Aydin, soit la moitié de l'équipe concarnoise de Franck Royé, au coup d'envoi. Sans complexe, cette très jeune équipe, à même pas 20 ans de moyenne d'âge, a séduit les observateurs par la qualité de son jeu, sa projection constante vers l'avant et la recherche optimale de l'espace. 

Or, en face, les Paotred Dispount plaçaient aussi ses atouts. Différent forcément de cette équipe thonière. Déjà, le système de jeu a connu une révolution dans l'intersaison. En à peine deux semaines et demi de préparation, l'équipe de Mikaël Caoudal jouait dans un audacieux 3-5-2, où Alexis Collelat a vraiment marqué des points, dans son rôle de libéro, au côté des deux défenseurs centraux, Benjamin Eslan et Alex Le Berre. Son intervention superbe sur la frappe de Aydin, à la 25ème minute fut un modèle de ce système final à trois lames. 

D'ailleurs, le match se décantait sur un coup de pied arrêté. Le point vulnérable de cette équipe réserve concarnoise, qui n'offrait pas la même densité physique. Bien tiré par le meneur Jordan Celton, Alexis Collelat s'imposait pour battre à bout portant Marc Mell (1-0, 28'). En restant sur sa mesure rapide, Concarneau B trouvait aussi les espaces. Notamment le Scaërois, Tim Hervé, très à l'aise dans ses déplacements latéraux. Il avait l'opportunité de remettre les deux équipes à 1-1 sans le tir repoussé par Gwen Bosser (38'). Deux minutes plus tard, le capitaine gabéricois, Jordan Celton tentait le premier poteau de Marc Mell, vigilent, sur un coup-franc excentré. Concarneau B obtenait une égalisation logique, au vu de la qualité de leur première mi-temps. Tim Hervé bénéficiait d'un pressing haut de récupération pour tromper Gwen Bosser (1-1, 42'). 

En faisant tourner des deux côtés, la deuxième mi-temps n'avait pas logiquement l'intensité de la première mi-temps. Concarneau B jouait les coups plus vite, sans marquer de temporisation dans ses attaques. Sur son aile, à la limite du hors-jeu, Abdullah Aydin filait pour centrer dans l'axe sur deux Concarnois, Le Goff et Hervé démarqué mais le dernier geste manquait encore (65'). A la 77ème minute, les Thoniers insistaient. Encore Tim Hervé dans la préparation, en attaquant de pointe flottant, il centrait pour Théo Le Goff. Après un crochet, il frappait pleine barre de Florian Pennaneac'h. A l'affût, Hervé flairait le bon rebond, était le premier sur le ballon mais se faisait bousculer en pleine surface. Simon Le Roux, l'arbitre de Leuhan, n'hésitait pas en marquant le point de pénalty. Se faisant justice lui-même, Tim Hervé échouait sur le spécialiste maison dans ce domaine, Florian Pennaneac'h parti du bon côté.

A défaut de marquer ce deuxième but, les Concarnois auraient très bien pu avoir un apprentissage accéléré de l'importance de capitaliser leur temps fort. Discret jusqu'à alors, Vincent Le Mat sentait le bon moment de piquer. D'abord, sur un centre parfait de Thibaud Quiniou, qui voyait sa reprise de la tête passé à côté de l'arrête de Marc Mell (85'). Deux minutes plus tard, il n'était pas loin du tout de chipper la balle dans les pieds d'un Marc Mell, joueur sur le coup. Les deux équipes se séparaient sur ses promesses et cette marge de progression de part et d'autres dans leur jeu.