Le 05/10/2018

Pas de but à Guy Piriou

Défait lourdement à Cholet, l'US Concarneau, auteur d'un départ correct dans ce National, jouait presque un match de gala face à une ancienne écurie de ligue 2, le Tours FC. Devant une formation ligérienne, compacte, et solide sur ses arrières, les Thoniers ont tenté d'emballer le jeu en tout début de match. Or, Tours a vite pris le contrôle sur cette première partie dans le tempo de la rencontre, laissant à Concarneau, les contres. En avançant leur bloc sur le terrain, Tours a été dominant, sans être piquant. A la pause, Concarneau voulait reprendre la maîtrise. Les premières minutes allaient dans ce sens, avant de s'équilibrer. Finalement, un match sans but ponctuait ces 90 minutes équilibrées (0-0).

Dès l'entrée de ce match, Concarneau se montrait entreprenant. En s'étendant de tout son long, l'attaquant, Maxime Fleury passait tout près de l'ouverture sur une tête plongeante, juste à côté des buts tourangeaux de Grégoire Coudert (3'). Tours réagissait par l'ancien concarnois, William Sea. Enzo Basilio, le gardien concarnois, sortait le grand jeu (18'). Les visiteurs donnaient plus de confort dans la possession que Concarneau. Par un jeu lêché, sur les côtés, Guillaume Jannez avait l'intervention juste au dernier moment pour enlever la balle d'un Tourangeau dans la surface (28'). 

A 0-0, la première mi-temps avait donné un échange alerte, mais non décisif. Sur son terrain, Concarneau voulait faire mieux. Les locaux remontaient le bloc. D'un coup, ils retrouvaient un allant nécessaire à faire vaciller cette forteresse bien en place. Cette fois-ci, Tours jouait par contre. En armant une frappe pleine axe des 30 mètres, Baptsite Etchevarria frappait la barre d'Enzo Basilio (56'). Concarneau répondait par un centre de Maxime Fleury, repris instantanément par Valentin Lavigne. Coudert sortait l'arrêt sur sa ligne (61').

Dans un match qui s'animait, Concarneau cherchait à percer le coffre-fort. Guillaume Jannez, par un retourné sur corner, donnait une panique dans l'arrière-garde tourangelle (69'). Chaque entraîneur apportait dans le match son joker offensif, dans le dernier quart d'heure. Sur son premier ballon, Florent Stevence faillit glacer le stade Jacques Piriou. Tout proche de s'offrir un but sur un centre de William Sea (76'). Les 2068 spectateurs retenaient leur souffle. De quel côté allait pencher cette rencontre indécise? Finalement, aucun, les deux équipes ont eu les opportunités mais il manquait un côté "tueur" dans chaque camp.