Le 03/05/2019

L'US Concarneau reste au-dessus de la zone rouge

Ce vendredi soir, le stade de la libération présentait une très forte symbolique du moment pour l'US Concarneau, en recherche d'une digne de ce nom pour son troisième maintien consécutif en National. A l'arrêt depuis deux gros mois, malgré l'intermède de Marignanne Gignac en avril (1-0), les Thoniers ont glissé dangereusement vers la zone rouge du classement. La marge d'erreurs s'est réduite à néant sur les trois derniers matchs. A Boulogne/Mer, ce vendredi soir, face à une équipe Nordiste, qui n'avait plus rien à jouer, les Concarnois ont encore payé, en première période, un lourd tribut à un pénalty concédé en milieu de première période. Jamais mis en danger par des Boulonnais, qui ne cherchaient pas à mettre une intensité folle à ce match, Concarneau a eu le malheur de tendre une jambe dans la surface de réparation à la 25ème minute. Le joueur boulonnais, ayant réussi son crochet, s'y est engouffré pour tomber dans la surface. Le pénalty sifflé ne pouvait en être autrement. La panenka du meilleur buteur, Robert Maah, était touché par Enzo Basilio, mais finissait au fond des filets (1-0). 

Thibault Sinquin et les Concarneau ont rapporté un bon point de Boulogne/Mer.

Puni sur sa première occasion, le sort semblait s'acharner sur une équipe visiteuse, guère inquiété autrement. Néanmoins, Concarneau voulait réagir afin de ne pas laisser s'installer un faux-rythme piégeux. Maxime Toupin alignait un bon centre dans la surface, la remise intelligente d'Andrew Jung trouvait un Maël Ilien lancé. Son crochet extérieur éliminait le défenseur local mais sa frappe était dévissée au mauvais moment (31'). Les centres étaient le meilleur moyen de surprendre cette défense adverse. En première touche, Kalen Damessi brossait astucieusement son centre, Andrew Jung plaçait sa tête. le gardien était battu à contre-pied mais l'essai passa à l'extérieur du poteau (37'). 

Il fallait y croire pour l'US Concarneau! Le maintien passait par un but à Boulogne/Mer. En début de deuxième mi-temps, les locaux géraient cette avance en attendant les Concarnois. Mieux rentré dans leur seconde mi-temps, Concarneau se procurait encore une situation. Guillaume Gégousse, au corner, Florian Le Joncour devançait la sortie de Mandanda, mais sa tête passa au-dessus la barre transversale (53'). Les visiteurs étaient reécompensés sur un coup de pied arrêté. Toujours au départ, Gégousse, Maël Ilien se trouvait au bon moment. Son contrôle, frappe immédiate croisée faisait mouche pour signer l'égalisation concarnoise (1-1, 66').

Bizarrement! Cette égalisation avait le don de réveiller Boulogne/Mer de sa torpeur. Concarneau s'accrochait. La rentrée de Guillaume Jannez, après deux mois d'arrêt, donnait de la stabilité à lédifice concarnois. Sur les trente secondes de cette entrée, Guillaume Gégousse avait la balle du 1-2. Seul face au gardien, il croisait sa frappe. Mandanda sortait l'arrêt du match (77'). Trois minutes après, Alexandre Oliveira se claquait laissant ses partenaires finir à 10. Boulogne/Mer était sur une pente ascendante. Guillaume Beghin ajustait une reprise sortie par Basilio (83'). A la minute suivante, Kraichi centrait dans une cage vide. Un défenseur visiteur se jettait pour sauver son camp. Concarneau tenait un bon match nul, au coup de sifflet final (1-1). Au classement, à deux journées de la fin, les Thoniers restent au-dessus de la zone de rélégation, à un point d'avance. Avec 36 points, Concarneau possède à deux journées de la fin, un point d'avance Bourg en Bresse, premier relégable. Ce jeudi soir, Concarneau se déplacera à Avranches pour l'ultime voyage de la saison.

Mentions légales