Sur le terrain de Keriolet, les U18 de l'US Concarneau (R1) ne sont pas prêt d'oublier, ce samedi 1er juin 2019 avec l'élimination aux pénaltys du Stade Rennais (R1). Au terme d'un scénario incroyable, mené 0-3 jusqu'à la 40ème minute, Maxime Boin a été le déclencheur de la révolte thonière en ajustant le but de l'espoir. Exactement à la mode Liverpool, à Istambul, en 2005 en finale de la ligue des Champions face au Milan AC (0-3, 3-3, vainqueur aux tirs au but), Concarneau a refait surface et revenu à hauteur par ce diable de Maxime Boin, à la 51ème et à la 70ème minute. A 3-3, les compteurs dans ce match fou étaient remis à égalité. La séance de pénaltys départageait les deux équipes, pour une finale en coupe de Bretagne, à Penvillers. Marc Mell endossait son costume favori pour repousser deux pénaltys rennais. Maxime Boin avait la charge de qualifier son équipe. Il ne tremblait pas. Keriolet était gagné par la folie. Les Concarnois de Michel Le Lay joueront face au FC Lorient, tombeur du Quimper Kerfeunteun, leur finale, le 16 juin, à Penvillers.

Les U18 de l'US Concarneau se qualfient pour la finale. Crédit photo: Allez les Thoniers.

Mentions légales