Le 23/10/2019

Vincent Kerbaul, capitaine courage

Il appartient à la catégorie de joueurs que tout entraîneur rêve d'avoir dans son effectif: un esprit club, un don de soi, une régularité et une valeur d'exemple. Avec l'arrêt de Gilles Coustans, autre joueur de ce calibre, Elliant possède une jeune classe montante sagement guidée par des joueurs plus expérimentés comme Yves Delaporte, le gardien, 34 ans, Florian Le Du, 30 ans ou Vincent Kerbaul, 31 ans. Capitaine, suite à la longue blessure d'Yves Delaporte, sur une des précédentes saisons, Vincent Kerbaul s'avère le dépositaire d'un esprit Melen. Parfaitement intégré au club depuis ses 26 ans, il a quitté son club formateur des Paotred Dispount mais pas ses couleurs, fidèle au jaune et noir. " J'ai joué 18 ans aux Paotred Dispount de mes 5 à 26 ans. Mon frère, Sylvain, y est encore. J'avais quitté le club de Lestonan car mes horaires de travail ne me permettaient pas d'enchaîner les entraînements. A 31 ans, des matchs comme ceux de Plabennec, on les aborde avec une grande motivation. L'exigence à ce niveau-là est dans la répétition des efforts. Même dans le rouge, on s'accroche car on ne fera pas tous les dimanches, des matchs à cette intensité. C'est sûr, je finirai ma carrière à Elliant".

Vincent Kerbaul a mené la vie dure face au meneur de jeu plabennecois, Alexandre Lengrand, en coupe de France.

Symbole de l'état d'esprit guerrier et uni de cette équipe, qui est monté en R3, avec le plus faible total de buts encaissé en district D1 avec 12 buts en 22 matchs, Elliant bâtit son succès en affichant sa solidité collective. " Dès que le match de Plabennec se finit, nous avons en tête d'aller faire un résultat à Mellac. Ce match contre Plabenec doit nous servir pour la suite. On a pioché à partir de l'heure de jeu mais sur la première heure, en tant que capitaine, j'ai été surtout fier de notre état d'esprit affiché".

Son coach, Kévin Le Goff, ne l'a pas mis à ce rôle de relais privilégié pour un entraîneur pour rien. " Il a la parole rare mais quand il intervient, elle devient précieuse et écoutée. Il est la force tranquille du club. Dans le comportement, il donne l'exemple aux autres sur le terrain. Il sera toujours présent, peu importe la difficulté et la valeur de l'adversaire. J'accorde beaucoup d'importance à la transmission pour les jeunes. Yves Delaporte, Florian Le Du et Vincent Kerbaul sont les trois joueurs de l'équipe, qui font passer le témoin aux jeunes. On sait notre force mais aussi notre fragilité avec une moyenne d'âge faible. Ces joueurs de devoir sont essentiels dans la qualité d'un groupe".

Joueur de devoir, à l'état d'esprit exemplaire, Vincent Kerbaul, 31 ans, est le capitaine des Melenicks d'Elliant depuis quatre saisons. Les promus elliantais disposent d'une capacité à faire le dos rond et peuvent surprendre à tout moment porté par la vitesse supersonique d'un Flavien Le Corre ou la roublardise technique d'un Luc Le Gall.

Mentions légales