Le 08/11/2019

Concarneau n'y arrive pas

Restant sur une belle impression au leader Dunkerque, sans la finalité en point, l'US Concarneau avait encore une rude mission face au dauphin, Pau. En emballant le début de match, Concarneau a désarçonné les Béarnais, sans pouvoir se porter devant. Pau est monté en rythme. A la première escarmouche, les visiteurs ont touché (0-1, 27'). Ratant de peu même le but du break avant la mi-temps, les Palois ont ensuite géré leur affaire en deuxième mi-temps sans que les Thoniers n'arrivent à refaire leur retard. L'efficacité aura encore défaut, la malchance aussi sur la frappe parfaite en début de match de Guillaume Gégousse (0-1).

Pau a frappé sur sa première situation, à Guy Piriou

Pris dans un calendrier à trois confrontations consécutives face aux premiers du classement, l'US Concarneau attaquait la réception du dauphin, Pau FC. Après un match de haute tenue à Dunkerque, les Thoniers restaient sur cette continuité face à Pau. Notamment dans un début de match pied au plancher où Concarneau manquait de peu ou d'une barre d'ouvrir le score sur un missile de Guillaume Gégousse (10'). Après ce premier quart d'heure d'envolée, les Thoniers n'arrivaient pas à appuyer sur ce rythme. Bousculé d'entrée, les visiteurs se donnaient une bouffée d'oxygène.

Sans être dangeureux, ils avaient retrouvé une sécurité dans leur jeu. Comme souvent cette saison, l'adversaire faisait mouche à leur première opportunité. Lancé en profondeur, Yankuba Jarju passait en vitesse et en puissance le dernier défenseur concarnois. En face à face, il ne laissait pas de chance à Enzo Basilio (0-1, 27'). 

Concarneau avait été pris à son propre piège. Il faillit se faire punir sur le même type d'action avec une passe pleine axe et tranchante dans l'axe de la défense. Mais cette fois-ci, Basilio maintenait en vie son équipe en sortant le tir de Jarju (42').

En seconde période, la rencontre redémarra sur un faux-rythme, qui plaisait bien aux visiteurs, à la position confortable. La sortie du dynamisant, Abdou Moina ne convaincait pas le public. Pourtant, avec la rentrée de Marwane Elaz, l'entraîneur, Benoît Cauet, voulait apporter le danger plus haut dans le bloc visiteur. Pau agissait en contre. A l'heure de jeu, Mustapha Name faisait une course de 40 mètres pour créer l'appel. Encore bien décalé, Basilio sauvait son camp pour la deuxième fois en sortant vainqueur. Plus la rencontre avançait, moins Concarneau ne pesait sur la défense paloise. On était bien plus proche du 0-2 que du 1-1. Jarju croyait le faire mais l'arbitre de touche signalait hors-jeu sur son but (69'). 

Néanmoins, Concarneau avait enfin son temps fort dans cette seconde période. Valentin Lavigne frappait en force dans le petit filet (73'). Maxime Toupin passait sur son côté droit, son centre astucieux en retrait allait pour Elaz, dont la frappe partait dans le but mais était repoussé par un défenseur adverse (75'). Concarneau donnait son va-tout avec la rentrée d'Alexis Ebrard. Les locaux finissaient fort. Pau était maintenant acculé. Lavigne, dans la surface, était clairement bousculé mais l'arbitre ne bronchait pas (85'). Truqueurs, les visiteurs cassaient volontiers le rythme au maximum avec des joueurs restant au sol afin de faire tourner le chrono. Concarneau n'avait pas démérité mais s'était fait prendre sur une plongée d'un milieu et une passe directe dans l'axe.

13ème journée de National. Stade Guy-Piriou
US Concarneau - Pau FC 0-1
1763 spectateurs
Arbitre: M. Fabry
Score mi-temps: 0-1
Pau:
Jarju (29')

 

Mentions légales