Le 13/01/2020

L'ES Nevez gèle le Moros

" Je ne vois pas comment on pourrait aller au bout", affirme Jean-Baptiste Guillou, l'entraîneur-joueur de l'Hermine Concarneau. Pourtant, à l'issue de cette première phase réussie, malgré des conditions d'entraînements délicates sur ces deux derniers mois, les Concarnois avaient potentiellement la vue sur la pôle position du groupe D en D1, en cas de victoire face à l'ES Nevez, et de défaite de l'AS Melgven face à Rosporden. Une des deux conditions a été retenue, pas celle espérée. Au stade du Moros, les joueurs de l'Hermine Concarneau n'ont jamais élevé un niveau de jeu terne et peu inspiré pour cette reprise. Nevez, solide à son habitude, a été en mode hérisson pour mettre les pics. En fin de match, la tête est sortie de sa carapace pour porter un coup-franc décisif. Le malin, Gaétan Dervout, avait retenu sa course pour pousser les Concarnois à la faute. Au coup-franc de cette 76ème minute, le capitaine, Karl Risch, excellent par ailleurs, passait le mur. Le coup-franc enveloppé se logeait dans le haut de la cage de David Campion, scotché au sol dans ses appuis (0-1). Le rideau était installé. Nevez tenait jusqu'au bout une victoire importante pour la suite de la saison.

Déception pour Ronan Bernard et ses partenaires dans ce match en retard.

Au complet, l'Hermine Concarneau se sait pouvoir jouer un rôle principal de la pièce de la poule D de D1. Mais à entendre les fidèles supporters du Moros, l'équipe est actuellement plombée par les absences. Un avis confirmé par J-B Guillou, qui chiffre à sept le nombre de ses potentiels titulaires blessés ou absents: Steven Le Naour, les frères Vandewyver, Adrien et Alex (passé par le centre de formation de l'AJ Auxerre), Thomas Duneau, Vincent Galludec ou Arthur Le Bras (logiquement de retour contre Saint-Evarzec, le 19 janvier. 

Cette scoumoune actuelle, handicapée par des entraînements reportés faute de terrain, a entraîné ce mauvais match de la part des joueurs de l'Hermine Concarneau face à l'ES Névez. Le premier quart d'heure aurait pu être celui des noir et blanc sans un gardien solide, Sébastien Bothorel dans les cages des visiteurs. Sa double intervention sur Alex Baccon et Aurélien Dérout à la 8ème minute, a lancé le match solide des Névéziens. Tenant facilement le jeu, Nevez commençait même à se montrer dangereux par le remplaçant, Romain Kerriou. Tout comme Gaétan Dervout, remplaçant en début de match, qui allait jouer un rôle déterminant dans ce match. Son crochet extérieur, modèle du genre, lui permettait de s'ouvrir le chemin d'une frappe. Sans réussir à maîtriser son geste pleinement.

Ce poison permanent mettait encore à contribution un vigilent, David Campion, dans ses cages (57'). Nevez ne se contentait pas d'attendre ce 0-0 face à une équipe de l'Hermine Concarneau, sans fulgurences. Gaétan Dervout aimait à quitter son côté pour perforer axe. Suite à un coup-franc obtenu, à 22 mètres, Karl Risch brossait son ballon. La vitesse était la bonne. Le bruit des filets retentissait (0-1, 76'). Concarneau avait ce semblant de réaction par un coup-franc dans la nasse de la surface de réparation. Rageur, Jean-Baptiste Guillou cherchait à rabattre de la tête ce ballon, qui passait au-dessus des cages de Bothorel (79'). L'Hermine Concarneau n'avait jamais réussi à emballer cette rencontre, concédant une défaite frustrante face à un adversaire, qui avait réussi un joli coup assurément (0-1).

Match en retard de la poule D de D1 - Stade du Moros
Hermine Concarneau - ES Nevez 0-1
Arbitre central: M. Le Berre Jean-Yves (Gourlizon Sports).
Score mi-temps: 0-0
Buteur:
Karl Risch (76')

Mentions légales