Le 14/01/2020

Jean-Baptiste Guillou: " Dans ce groupe, tout le monde peut battre tout le monde"

Bien malin qui pourra trouver l'équipe championne du groupe D de D1, en mai, tellement ce championnat de D1 apparaît comme le plus ouvert des six groupes de la tête du district. De Melgven à l'Hermine Concarneau, six formations se tiennent en trois points de 19 à 16 ans, donnant des matchs à bascule tous les week-ends. Si le haut de tableau reste à définir, le bas du classement est au contraire bien visible avec deux relégations finales et un match à trois entre le FC Aven Belon, l'US Concarneau D et l'ES Rédéné. L'entraîneur-joueur de l'Hermine Concarneau, Jean-Baptiste Guillou, ne s'avance pas, conscient que la partie retour sera incertaine pour toutes les équipes du haut de tableau concernées. 

Jean-Baptiste Guillou, l'entraîneur-joueur de l'Hermine Concarneau, attend le retour de ses nombreux blessés.

Jean-Baptiste Guillou (coach Hermine Concarneau): " Nous gardons notre ossature de quatre à cinq joueurs fixes d'un week-end sur l'autre sur l'équipe première mais nous payons chèrement nos absences (7 joueurs de l'équipe première). Face à l'ES Névez, le ballon n'arrivait pas, nous n'avons pas à trouver de solutions. Je ne vois pas comment on pourrait aller au bout. C'est même dommage car c'est l'année où ce secteur de D1 est le plus accessible et ouvert pour la montée en R3. Il n'y a pas une équipe qui survole. Tout le monde peut battre tout le monde et personne n'arrive à trouver une continuité de résultats. Face à Saint-Evarzec, ce dimanche, nous n'avons rien à perdre, on ne sera pas favoris"

Mentions légales