Le 16/01/2020

Alex Baccon, le coeur de l'Hermine Concarneau

Une fidélité à toute épreuve au maillot noir et blanc, malgré les tentations de la ligue, Alex Baccon, 28 ans, n'a jamais transigé à son attachement viscéral à l'Hermine Concarneau. Arrivé en senior, à 16 ans, à la relégation des Concarnois, en district, il n'a pas encore évacué complètement l'énorme déception de non-montée en 2015/2016, au profit de l'EA Scaër. " Notre chance, nous n'avions eu là. On avait tout, l'équipe, l'entraîneur avec Julien Rozec. Quand on regarde où est aujourd'hui l'EA Scaër, on se dit que nous avons raté un virage important". Malgré cette prolongation en district, Alex Baccon reste d'année en année le point fixe d'une équipe en quête du grand saut. " Aurélien Dérout est revenu, Adama Magassa aussi, au complet, nous avons une belle équipe. Si les anciens comme Pierre Lechat ou Benjamin Ollivier, qui sont attachés au maillot, pouvaient revenir, ça ferait aussi un bien fou à notre club. L'Hermine est un club qui tient chaud au coeur, tout le monde se connaît, s'apprécie. On est une famille qui se retrouve en soirée ou le week-end. C'est chouette, je ne suis pas parti parce que le club met constamment l'humain en premier avant le sport".

Alex Baccon est le capitaine de l'équipe première senior de l'Hermine Concarneau.

Educateur jeune, ce match contre l'ES Névez, avait forcément, ce dimanche, une haute charge émotionnelle. Capitaine de l'Hermine Concarneau, Alex Baccon a vécu, comme tout un club, le drame de la disparition en interne de Damien Le Burel. " A cette même époque, l'an dernier, on pensait notre temps libre à le chercher. Pour tous, il est toujours avec nous dans l'équipe. Il ne nous a pas quitté. Dans les vestiaires, tout le monde y pense. Dans le discours, j'essaie constamment d'avoir un mot en sa mémoire".

La défaite en match contre l'ES Névez (0-1), n'a pas altéré le moral des joueurs de l'Hermine Concarneau. En manque clairement de repères collectifs, suite à deux mois d'entraînements tronqués, faute d'un repli synthétique sur Concarneau, l'Hermine reste dans ce paquet de six équipes, dont le vainqueur final fera le grand pas vers la R3. Ce niveau ligue, Alex Baccon le chasse depuis 12 ans, l'attend même avec impatience. " A 28 ans, je ne partirai pas de l'Hermine Concarneau. La R3, j'aimerai y jouer. Je n'ai que 28 ans, j'ai encore des années devant moi mais pour donner un élan au club, dans sa partie senior, on aimerait le faire. D'autant que nous avons la chance de conserver une bonne formation, les U18 avec Florent Malard, sont en R2, les U15 et U13 montent de niveau. L'Hermine restera toujours ce club familial et formateur, c'est dans l'ADN de notre association".

Pur produit de cette formation, qui a donné des Sébastien Clément, Guillaume Jannez, Maxime Toupin, Fabrice Viau, l'Hermine Concarneau vit bien dans son stade du Moros, dont il est le seul dans le Finistère à être propriétaire de son stade. Les Blanc et Noir sont dans la salle d'attente du district. Depuis 12 ans, ils regardent la porte s'ouvrir pour le tremplin en ligue, sans pouvoir y aller. Alex Baccon se l'est promis, il vivra la R3 à l'Hermine Concarneau.

Mentions légales