Le 13/10/2020

L'US Concarneau tient son match référence à domicile

Fuyant la victoire depuis le 1er septembre ( FC Lyon, 1-2), l'US Concarneau l'attendait avec d'autant plus d'impatience devant son public de Guy-Piriou. Après un vrai bon match face au leader bastiais, pour sa dernière production concarnoise (1-1), les Thoniers recevaient une équipe reléguée de Ligue 2 avec Le Mans. Un gros client annoncé au départ, mais sur ce match, Concarneau a été dans ce rôle majeur en dynamisant la première mi-temps. Justement récompensés par un pénalty de Thibault Sinquin avant la pause, Concarneau s'est fait punir sur la seule occasion mancelle, après le repos. Pa rapport à leur performance globale, Concarneau ne pouvait pas sortir de ce match autrement que par une victoire. Elle fut au rendez-vous par un doublé d'Hacène Ben Ali juste avant le dernier quart d'heure. Concarneau tient son match référence à domicile (3-1).

Dans ces matchs à Guy Piriou, Concarneau avait l'habitude de démarrer fort, avant de baisser l'intensité au sortir des 20/25 minutes. Or, cette fois-ci, les Thoniers ont offert une première mi-temps emballante à leur public, entraînante avec une cavalcade continue sur les buts manceaux. 

La première grosse situation venait à la 14ème minute, sur un centre de Yohan Bilingui. Idéalement placé dans la surface, Edwin Maanane ratait sa frappe s'envolant au-dessus des buts visiteurs. La rentrée aprè suspension de Tristan Boubaya, faisait beaucoup de bien à l'entre-jeu local. Pierre Patron justifiait son nom en écartant du pied, manière handball, l'essai spontané de Boubaya. La balle revenait à Maanane, qui n'était pas assez tranchant, au moment de son tir (26').

Au regard furtif sur la pendule de Guy-Piriou, affichant sa proximité avec la mi-temps, les regrets étaient clairement concarnois de revenir avec un 0-0. Mais c'était sans compter sans ce coup de butoir d'Hacène Ben Ali. L'intervention d'Hamra Hafidi n'était pas celle d'un défenseur classique, le meneur de jeu déséquilibrait l'attaquant. Le pénalty sifflé et transformé par Thibaud Sinquin donnait un avantage justifié à Concarneau (1-0, 44').

En début de seconde période, Concarneau poussait encore. L'équipe voulait ce break. Guillaume Gégousse, sur un coup-franc caressé et brossé, en avait une claire opportunité (49'). Le Mans était méconaissable. Jusqu'à cet éclair foudroyant de Bilal Brahimi dont la frappe curvée finissait dans la lucarne de Vincent Viot (1-1, 52'). Absolument contre le cours du jeu, les Sarthois refaisaient surface.

L'égalisation ne coupait pas l'élan concarnois. Heureusement vis à vis de sa prestation, Concarneau retrouvait un deuxième souffle. Une touche rapidement jouée trouvait un Bilingi de gala. Il tentait et réussit un sombrero dans la surface, pour servir une offrande à Hacène Ben Ali. La reprise écrasée, légèrement déviée par un défenseur local, mourrait dans les filets (2-1, 71'). Le festin n'était pas fini. Hacène Ben Ali avait encore l'oeil des plus aiguisés quand servi dans la profondeur, il adressait un lob en déséquilibre qui était le geste à faire devant le gardien PIerre Patron (3-1, 74'). 

Un touché-coulé en deux minutes, le public Guy-Piriou saluait ce coup de maître. L'US Concarneau tenait sa troisième victoire, la première à domicile, permettant avec 13 points de dépasser d'une unité son adversaire du jour au classement.

Stade Guy-Piriou - 10ème journée
US Concarneau - Le Mans 3-1
Arbitre: Faouzi Benchabane
Score mi-temps: 1-0
Buteurs:
Concarneau: Thibault Sinquin (44', sp), Hacène Ben Ali (72', 75')
Le Mans: Bilal Brahimi (52')

Mentions légales