Le 13/11/2020

Le paradoxe Elliantais: naufragé en coupe, impérial en championnat

Sorti rapidement en coupe, balayé à l'US Moëlan/Mer (R2, 8-0), au 2ème tour de la coupe de France et par le Quimper Ergué-Armel FC au 2ème tour de la coupe de Bretagne ( 5-1, R3), Elliant resplendit en championnat de R3, poule A où les Melens affichent déjà trois victoires au compteur sur autant de matchs. Pas d'enflammade, cependant pour l'entraîneur, Kévin Le Goff, qui aime ses provisions de points avant l'hivernage forcé de cette deuxième coupure sanitaire. Le point se veut large sur le début de saison, l'ensemble du club et aussi la situation sportive au point mort, actuellement.

Kévin Le Goff et Elliant, pleinement satisfait de leur entrée en matière en championnat R3.

8 à Moëlan/Mer, 5 au Quimper Ergué-Armel, Elliant n'a pas connu la réussite dans cet exercice de coupe. Heureusement le premier match de championnat entre ces deux grosses bourrasques, a eu un effet contraire et surprenant. " On gagne à Plonéour, notre premier match. A y repenser aujourd'hui, c'est peut-être le plus gros holp-up depuis que je joue au football. A la mi-temps, on doit être mené largement. On égalise sur notre première frappe à l'heure par Luc Le Gall avant que Florian Le Du ne décroche une frappe magnifique, peu de temps après. Nous gagnons 1-2 au final".

Cette victoire a agi comme un bien fou au moral des Elliantais, qui appliquent la stratégie de la tortue. Regroupé en défense, bloc bas, pour sortir la tête de l'eau avec leurs fusées Flavien Le Corre et Luc Le Gall, cette approche pragmatique se veut temporaire et à court terme pour l'entraîneur-joueur, Kévin Le Goff. " Nous avons opéré de cette manière sur nos premières victoires. On est sur le fil de rasoir. Face à Coray, nous n'avons rien concédé défensivement. C'est passé sur les premiers matchs, pas sûr qu'on y arrive sur l'ensemble du championnat. Heureusement que nous gagnons, autrement, ça serait plus compliqué d'imposer ce jeu".

Enchanté de ses premières victoires, face à Plonéour FC, Gourlizon et Coray, Elliant se soude et affiche une cause commune. " Notre priorité est d'aller chercher les 24 points du maintien, et de faire le choix de la réserve en D2. 90% des joueurs qui composent l'effectif de la A sont Elliantais. Nos deux recrues, Maxime Furic (Quimper Penhars FC) réalise un excellent début de saison, Maël Porhel ( Espoir Clohars-Fouesnant) aussi. Ces deux joueurs se sont très bien intégrés. On aimerait se sécuriser sur le long terme. Si nous pouvons continuer en première en R3, et aller chercher le haut de tableau en D2, ça serait l'idéal".

Outre ce point de vue sportif, cette coupure sanitaire interroge aussi sur l'importance du sport en société. " Le sport apporte tellement de bienfait. Aujourd'hui, c'est une grosse perte pour tous les enfants. Le sport permet de penser à autre chose, d'avoir une liberté d'expression sur le terrain. C'est dommage pour l'école de football, les jeunes. L'arrêt peut provoquer des changements de comportement. A Elliant, nous avons la chance d'avoir une distanciation naturelle avec six vestiaires. Nous nous sommes adaptés constamment en temps et en heure. On pourrait sans échange avec les autres clubs, continuer une forme d'entraînement, en ne se mélangeant pas entre catégorie. En senior, la reprise se prépare. Nous n'avons absolument rien fait sur la première semaine. On retient la leçon du premier confinement. Il y'avait beaucoup d'effort physique qui n'était pas adapté au monde du football. Nous avions entre 12 à 16 blessés sur les premiers matchs de la saison. On se prépare maintenant différemment dans nos exercices en attendant le feu vert de la reprise".

En affichant déjà 9 points sur les 24 recherchés, Elliant a beaucoup avancé dans son premier cheminement. Il reste à parfaire un projet de jeu plus élaboré mais l'essentiel reste bien dans cet esprit d'équipe et de solidarité irréprochables des Elliantais, dans cette poule A de R3

Mentions légales