Le 08/01/2021

L'US Concarneau subit un coup d'arrêt face à Orléans

En une soirée à Guy-Piriou, l'US Orléans a marqué autant de points qu'en sept autres déplacements. 3/21 possibles jusqu'à alors, avant que la soirée concarnoise ne leur réserve une issue enfin positive. Pourtant, les locaux, vainqueur au point en opportunités, ne l'ont pas été au tableau d'affichage final. Punis sur leur temps fort, par une équipe orléanaise opportuniste et agissant par contre, les Thoniers n'ont pas réussi à capitaliser leur bon départ. Sans être dépassé outre mesure par cette équipe visiteuse, Concarneau concède un revers pour cette entrée en amtière en 2021 (1-3). Les joueurs visiteurs de Claude Robin rompt leur talon d'Achile, après cette première tellement attendue dans ce premier affrontement de l'année civile.

Hacène Ben Ali a encore été décisif dans ce match face à Orléans. Crédit photo: Pascal Priol

Valorisant son bon mois de décembre, Concarneau cherchait à prendre justement le jeu à son compte. Même si Orléans, au standing supérieur, encore en Ligue 2, l'an passé, entendait aussi relever le curseur. Très intelligent, comme à son habitude, dans ses mouvements, Hacène Ben Ali marquait un temps volontaire d'attente dans son accélération. Avant de provoquer le duel tout en vitesse face à son défenseur direct, qui le bousculait dans la surface. L'arbitre sifflait un pénalty, converti à contre-pied par Thibault Sinquin (1-0, 10'). 

Cette entame excellente pouvait même devenir un grand crû 2021 quand Tristan Boubaya allumait un sacré pétard des 30 mètres, repoussé des bouts des doigts sur la barre transversale, par le portier visiteur, Franck L'Hostis (14'). Alors que Concarneau était clairement installé dans cette rencontre, une erreur béante laissait libre de tout marquage le stoppeur, Nicolas Saint-Ruf, sur corner. Sa tête aux 6 mètres finissait dans les filets de Vincent Viot (1-1, 22').

Malgré ce fâcheux aléa, Concarneau rallumait la flamme pour reprendre l'avantage avant le retour des vestiaires. Alexandre Vincent ajustait une demi-volée du gauche, paré par L'Hostis (35'). Hacène Ben Ali lançait Lamine N'Dao, dans la profondeur de surface. La sortie pleine balle de L'Hostis, sauvait les Sang et Or (40').

Le tournant du match arrivait clairement à cette 54ème minute. A pile ou face, cette rencontre décida de son sort. Concarneau tirait la première carte chance. Hacène Ben Ali croyait faire le plus dur en glissant la balle sous le poitrail de L'Hostis, mais un défenseur sauvait sur la ligne. A l'action suivante, après une première tête repoussée sur le poteau, Stéphane Lambèse rôdait au bon moment pour mettre la balle dans le but vide (1-2, 54'). Concarneau payait sa débauche d'effort. Sur contre, Gaétan Perrin, l'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais, filait au but et donnait un caviar à son attaquant, Lamine Talal (1-3, 66').

Orléans, très bien organisé au demeurant, avait réussi le break. Tout en contrôle sans casser le rythme, les visiteurs flairaient le bon coup. Même si Ben Ali se rappelait à la vigilence jusqu'au coup de sifflet, décalé parfaitement par Abdou Moina. Déjà en 2016, avec Troyes en 16ème finale de la coupe de France, Claude Robin avait réussi à faire gagner son équipe 1-3 à Concarneau. Cette fois-ci, avec Orélans, il refait ce coup double avec ce même score libérant ainsi le potentiel jaune et rouge en déplacement.

17ème journée de National. Stade Guy-Piriou (huis clos)
US Concarneau - Orléans Loiret Football 1-3
Buteurs:
Concarneau: T6hibault Sinquin (10', sp)
Orléans: Nicolas Saint-Ruf (21'), Stéphane Lambèse (55'), Lamine Talal (66')

Mentions légales