Le 18/01/2021

DANS LE RETRO : Romain Le Barilier, l'art du mouvement permanent

21 janvier 2019. Avec Enzo Basilio et Thibault Sinquin, Romain Le Barilier fut dans le trio de tête des Concarnois, à avoir apporté une plus-value à la dernière rencontre face à Drancy (0-0). Son centre première touche appuyé et envoyé au bon endroit aurait pu faire basculer la rencontre, en seconde période, dans le sens des locaux. Après son premier match entier en National, suite à sa première rentrée une semaine plus tôt à Dunkerque, le joueur de Baye, éducateur chez les U17, a grimpé dans le wagon de la première avec le changement d'entraîneur. Constamment en mouvement, collectif, surprenant, il a peut-être ce dont Benoît Cauet a parlé dans sa première rencontre avec la presse, une tenue supérieure du ballon en phase offensive et une créativité pouvant surprendre les blocs les plus hermétiques de ce National. Au parcours particulier et attachant, il devait être le seul joueur du National sur cette 19ème journée, à être le samedi, au milieu des petits de l'école de football de l'USC, à 9h, au stade de Kerhun, pour un plateau et dans l'après-midi, à 15h, avec ses U17 à Lorient.

Romain Le Barrilier a réussi sa première à Guy-Piriou face à Drancy.

" Je me dis que j'ai tout à gagner, rien à perdre. Je joue avec l'insouciance. Les cadres du vestiaire comme Maxime Toupin, Guillaume jannez, Maël Illien, Thibault Sinquin me soutiennent dans ce que je fais. Il faut que je continue. C'est très positif pour l'instant. Après, il y'aura des coups de moins bien forcément mais sur le plan personnel, j'en profite. Je préfère regarder devant que derrrière. Je sais d'où je viens, où j'ai commencé, quel était le plan pour moi avec un encadrement des jeunes à la fin de la saison dernière. Arriver en national est une surprise de mon côté, aussi pour les gens du club. Evidemment que j'ai de l'appétit pour aller encore plus loin", explique Romain Le Barrilier.

Son entraîneur en équipe réserve, Franck Royé, évoque son évolution et son implication totale à l'US Concarneau. Aimant le jeu, il n'est pas surpris qu'il ait eu sa chance à l'étage supérieur. " Romain est un super mec, humble, intelligent. Pour moi, il possède un tel talent. Ces deux dernières années, il a passé un cap dans le sens de rendre efficace son jeu. Il aime plus que tout le football. Il est dans la recherche du jeu permanent, et la notion de plaisir. Cette saison, nous avons senti un déblocage. Pour les jeunes, c'est une sorte de grand-frère. Il prend ce rôle à coeur. Sans mouvement autour de lui, ou une même façon de penser le football, son talent se verra moins. Mais dès qu'il y'aura des joueurs en mouvement autour de lui, c'est un joueur qui sera redoutable dans l'art de bien faire jouer les autres"

Responsable de l'école de football des U6 aux U11 à l'US Concarneau, éducateur principal des U17, Romain Le Barilier laisse peu de temps à l'oisiveté dans une semaine. Presque abonné au 7/7, il prend chaque jour comme une chance d'apprendre. " Je fais ce que j'ai voulu faire depuis toujours, depuis que je suis petit. Oui, il y'a une accélération, c'est certain. Mais je ne suis pas au bagne, j'éprouve beaucoup de plaisir à faire tout ce que j'entreprends dans ce club"

Dans ces premiers matchs en National, la marche de différence se situe au niveau athlétique avec des joueurs en face capable d'imposer et de tenir un rythme élevé, avec un impact au contact. Dans un autre registre, à la Eric Carrière, Romain Le Barilier, dont le premier club fut l'US Quimperlé, anime, redouble, éclaire et cherche la passe décisive. " Sur le plan athlétique entre la R1 et le National, il y'a un monde d'écart. Ca va plus vite, ça saute plus haut. Il faut un volume et être hyper-concentré car chaque détail compte encore plus qu'en R1. Après, en R1, il y'a aussi de bonnes équipes et notre qualité de jeu ressort. On retrouve les mêmes principes avec des joueurs prenant l'ascenseur comme Thibaud Quéméré, Alexandre Da Rocha ou Théo Lagadec. A nous aussi d'imprimer cet ADN club à l'équipe première"

Au bilan de son premier match face à Drancy, il revient sur ses temps faibles et forts avec une frustration évidente pour un joueur porté sur le déséquilibre du bloc adverse. " Je ne voulais surtout pas être timide, ni me soucier du regard des autres en tribunes. J'ai fait abstraction du contexte et une fois qu'on est dans le match, je n'ai rien à perdre. On m'encourage dans ce chemin. J'ai raté des choses sur lesquelles je dois encore me perfectionner, être plus patient car il y'avait des coups à mieux jouer. C'est encourageant mais il faut aller encore plus loin. Finir à 0-0 quand on est joueur offensif, c'est quand même frustrant"

Son emploi du temps en intégrant l'équipe première a forcément été modifié. Même s'il reste dans sa fonction d'éducateur, il ne peut plus tout faire. " La section sportive du lycée, je préfère laisser Mathieu Le Brun, le référent U16 et Franck Royé car je ne peux plus avec mon emploi du temps. Avant, j'étais sur toutes les séances. Maintenant, je m'organise. Mathieu Le Brun et Franck Royé sont deux personnes admirables et ils m'aident pour que j'aille au bout de mon envie".

Sans faire des plans sur la comète, Romain Le Barilier a choisi de ne pas se mettre une pression démesurée sur son entrée en première. Prenant le parti de faire pour le mieux dans le service du collectif, il renvoie une nouvelle fois le profil d'un joueur club, avec un oeil dans le rétroviseur de la poule aller. " J'ai pris mon rôle d'éducateur en U17 et un relais important en R1 à coeur. Même si je dois reprendre ces fonctions avec la réserve de Franck Royé, je le ferai avec grand plaisir car j'ai pris mon pied pendant six mois. Si je dois y retourner, ça ne sera pas avec de l'aigreur. C'est ma cinquième année au club, je ne suis pas nouveau à l'USC. Même si je n'ai pas joué avec cette équipe, j'ai fait deux ou trois entraînements. Ce sont des gens que je cotoie. Je pense être apprécié dans le vestiaires, j'apprécie de mon côté aussi mes coéquipiers. Maintenant, c'est à nous de travailler les automatismes dans le jeu pur"

Christophe Marchand

Mentions légales