Le 10/02/2021

SOUVENIRS & NOSTALGIE. Vincent Richetin, capitaine courage

2 mars 2017. Porteur du brassard en l'absence du capitaine Guillaume Jannez, Vincent Richetin, 31 ans, est revenu d'un début de saison tronqué suite à un arrachement osseux. Deux mois d'absence pénalisant dans le lancement de sa saison, ce guerrier, leader de groupe, multiplie les rushs sur son couloir droit. A l'énergie, au coup de rein, ses centres envoyés dans la surface sont une arme importante du jeu concarnois. Replacé en milieu défensif, en l'absence de Guillaume Gégousse, son abattage au milieu de terrain fait du bien à un collectif thonier, en retrait par rapport à son premier trimestre euphorique. Revenant sur le match de Quevilly, il met les prérogatives pour une bonne fin de championnat, avec l'envie d'un compétiteur, qui ne le dément jamais.

" On retiendra notre réaction en seconde période, par rapport à une première mi-temps catastrophique. On aurait pu se laisser couler. Au contraire, nous avons réagi. Au niveau des points et du classement, ça nous dessert un peu mais il reste 11 journées. Il reste du temps pour réagir et de continuer à se battre pour le haut même si à la base, nous n'étions pas prévus pour se mêler à ces premières places", martèle Vincent Richetin.

Auteur de sa troisième saison, au club, le Brestois, Vincent Richetin s'épanouit au club de l'US Concarneau. Totalement investi dans le collectif, sa remontée en voiture de Brest à Croix dans le Nord de la France, pour assister au huitième de finale de la coupe de France en 2014/2015, traduisait son état d'esprit tourné vers les autres, malgré sa suspension pour ce match historique du club usciste. D'ailleurs, en match, il figure souvent parmi les détonnateurs du jeu thonier, grand pourvoyeur en occasion sur son côté droit. " Nous avions peut-être un manque de jambes dès le début du match. On a retrouvé un tonus en seconde période. C'est comme ça! Il faut se poser les bonnes questions. Il reste 11 matchs et on réussira à redresser la barre et gagner quelques matchs".  

Conquérant dans ses paroles, préférant retenir la réaction de la seconde période, plutôt que s'apesantir sur celle ratée de la première, Vincent Richetin est déjà tourné pour réussir au mieux cette fin de saison pour l'US Concarneau, qui souhaite bien marquer son entrée dans ce championnat National.

Mentions légales