Lanvéoc renverse la vapeur

Le 07/01/2017


La soufflante de Jo Horellou, le coach de Lanvéoc Sports, a manifestement trouvé un écho attentif à l'oreille de ses joueurs, à la mi-temps. Complètement amorphes, menés 0-1 par une équipe Telgrucienne limitée en nombre mais comptant sur une pointe décisive avec Florian Queffelec, les Lanvéociens avaient besoin de cette piqûre de rappel, en coupe du conseil départemental pour relever l'intensité générale. Bien plus présent en seconde mi-temps, ils ont renversé la vapeur en campant littéralement dans la moitié adverse. Telgruc/Mer n'avait plus l'énergie nécessaire pour contenir les offensives locales. Encore la veille, Slimane Khaoui comptait 11 joueurs aptes à disputer la partie. Heureusement, les anciens du club ont renforcé l'équipe, comme Michel Le Sonn, prévenu à 11 heures du soir, la veille. Un sacré challenge dans ces circonstences de tenir la distance sur un match entier. Pourtant, sur la première période, les Telgruciens ont fait preuve d'un savoir-faire pour étouffer Lanvéoc. Florian Queffelec, à la lutte avec son stoppeur Alan Roudaut gagna son duel à l'épaule et sur un crochet court. Il ne trembla pas au moment de battre par un tir de près, Florian Loussouarn, très en colère et frustré sur le coup (0-1, 40').

Lanvéoc a gagné ce duel ce la presqu'île

Jonathan Schmitt égalise devant Ludovic Belz.

La célébration à la Grizou!

Aurélien Le Brun monte à la charge dans son couloir gauche.

Michel Le Sonn était venu dépanné. Il aura joué finalement une bonne partie du match.

Slimane Khaoui, coach de Telgruc/Mer avec Morgan Le Bruchec.

Sermonné dans les bronches, Lanvéoc Sport prit définitivement le dessus. Bien plus saignant dans les duels, et agressifs dans les décisions, ils refaisaient logiquement leur retard avec le rentrant Jonathan Schmitt, qui donna du peps sur la ligne d'attaque. Bien lancé, il battit de près Ludovic Belz pour remettre les deux équipes à égalité (1-1, 52'). Sa célébration à la Griezmann révéla son enthousiame communicatif. Décidément décisif, il provoqua par un crochet extérieur un pénalty, à la 70ème minute. Désigné pour tous les coups de pied arrêtés, le libéro Cédric Cariou ne trembla pas au point des six mètres (2-1, 70'). Telgruc/Mer apparaissait sans solution, ni potentiel pour parvenir à gêner l'équilibre retrouvée de Lanvéoc. Hormis Florian Queffelec, artiste esseulé sur le front de l'attaque, Lanvéoc manoeuvrait à sa guise, portant l'estocade finale à la 88ème par Quentin Donnart. Sur ce score de 3-1, les locaux compostaient leur qualification dans ce 6ème tour de la coupe du conseil.