Le 18/06/2018

L'AS Camaret mise sur la jeunesse

Les autres clubs de la presqu'île de Crozon font le yoyo, suivant une bascule montante de D2 en D1 (Lanvéoc Sports, US Crozon Morgat) ou descendante de D1 en D2 (AS Telgruc/Mer), l'AS Camaret/Mer ne connait pas de tels remous. Ancrés à l'étage de la D1 depuis des années, les Camarétois se maintiennent tous les ans, en élite du district. Avec des coups d'éclat comme à Plogonnec, l'an dernier (1-2). Pilotés par la paire Lionel Suignard et Laurent Julien, à la présidence, les langoustiers amorcent un virage important avec un rajeunissement complet de leur effectif. Jugé vieillissant pour certains, l'expérience et la combativité étaient un facteur plus de ce groupe. Maintenant, il faudra aussi compter avec la jeunesse.

Les Camérétois avancent dans ce mercato en faisant le pari de la jeunesse.

" Notre objectif pour l'équipe A sera de finir dans les 5 premiers en D1 et pour l'équipe B de se maintenir en D2. Depuis deux ans, nous sommes devenus le club phare de la presqu'île et nous comptons bien le rester. L'arrivée de jeunes prometteurs est indispensable pour atteindre nos objectifs, assurer l'avenir du club et devenir plus ambitieux. Le club peut compter sur de nombreux anciens compétitifs et fidèles qui sauront les conseiller et les aider les jeunes à progresser", explique le co-président, Lionel Suignard.

En ce sens, Yoann POULIQUEN (défenseur Landrévarzec D2), Yannick Gestin (défenseur ex Pont de Buis, non muté), Manuel BERNARD (U17, attaquant US Crozon Morgat), Robin BONTEMPS (milieu Dinéault D3) et Christophe KAPITZA (entraîneur équipe B) ont rejoint les rouge et noir. Trois autres jeunes prometteurs, originaires de Camaret, ont rejoint le club récemment : Erwann MONTIEL (U17, milieu US Crozon Morgat), Florian PERSON (gardien Saint Evarzec D3) et Hugo CARTERON (gardien AS Telgruc, D1). De plus, Camaret conserve la quasi-totalité de son effectif. De nombreux joueurs sont intéressés par ce projet et de prochains noms de recrues devraient être prochainement révélées.