Mathis Henrio, le King-amann des pénaltys

Le 27/09/2016


Douarneniste pur beurre, Mathis Henrio, formé à la Stella Maris, est revenu à la source après un passage en jeunes et senior au Quimper Kerfeunteun FC. Déjà sous la lumière lors d'une séance de pénaltys avec les U19 de Sébastien Le Naour du QKFC, en 2014/2015, à Plouzané, où il avait stoppé deux tirs au but, il est le symbole de la réussite des joueurs du président Philippe Moigne, dans cette compétition. Déjà lauréat à Bénodet contre le FC Odet (0-0, 4-5 TAB), il récidive, à 17 ans (18 ans dans un mois), aux Glaziks de Coray, en dimanche après-midi (1-1, 1-3 TAB). Cet étudiant en première année de médecine ne regrette absolument pas son choix d'être revenu au bercail sous la direction de Tanguy Niox. " Je connaissais bien Tanguy Niox pour l'avoir vu jouer en senior quand j'étais plus jeune. Ca a pesé dans mon choix de revenir. Avoir un entraîneur qui a joué à son poste, ça permet une meilleure confiance. Je suis parti de Quimper Kerfeunteun FC car certains choix n'étaient pas expliqués. Les pénaltys sont un exercice que je ne travaille pas du tout. Ca se fait à l'instinct. On a été extrêmement rigoueux après l'explusion en bouchant tous les espaces en défense", admet le jeune gardien.

Mathis Henrio, impeccable dans le match et sur la série des tirs au but.

A Brest, à la faculté de médecine, en première année, les études sont la priorité claire de Mathis Henrio. " Je ne peux pas m'entraîner. J'aimerai le faire mais ce n'est pas évident de concilier le tout. Je le ferai pendant les vacances scolaires. Le discours a été clair au départ. Nous sommes deux gardiens à être arrivés en même temps. La concurrence est là mais l'envie de bien faire aussi. Le coach me demande de commander la défense en communiquant beaucoup. Il nous fait confiance. Ce n'est pas une victoire individuelle comme collective à Coray car même dans l'adversité, on a été vraiment chercher cette qualification". En confiance, après des débuts convaincants au poste, le jeune Mathias Henrio, du haut de ses 17 ans, a été un des joueurs majeurs de la qualification des blancs et noirs au 5ème tour de coupe de France. Comme tous ses partenaires, il attend avec impatience le nom du futur opposant dévoilé ce jeudi soir, au tirage à Maure de Bretagne.