Romain Danzé. Le symbole sudiste du Stade Rennais

Le 12/10/2016


La fidélité à un club ou l'amour du maillot est une valeur sérieusement revue à la baisse dans le football professionnel. La chaîne de télévision Be In Sports avait mis récemment en avant le parcours exemplaire de Romain Danzé au Stade Rennais, au même titre qu'un Loïc Perrin à Saint-Etienne ou Yannick Cahuzac au SC Bastia. Ces joueurs-clubs sont comme une valeur refuge dans le football et un ancrage pour les supporters qui vouent généralement fidélité à vie à l'écusson d'un club. Après 16 ans de vie en rouge et noir, Romain Danzé arpente toujours son couloir droit du Stade Rennais. Quand il avait été proche de signer à l'AS Saint-Etienne en juin 2012, comme son grand ami, Fabien Lemoine, un vent de colère avait monté dans les supporters du Stade Rennais, conscient du symbole représenté par Romain Danzé. Le natif de Pouldergat, 30 ans, incarne un exemple dans le milieu du football professionnel. Loué par ses qualités humaines et sa simplicité, il réalise une bon début de championnat, inoxydable presque dans son rôle spécifique de latéral droit.

Le Pluguffanais, Jérémy Gélin et le Pouldergatois, Romain Danzé

Ce vendredi soir, devant sa famille et amis, Romain Danzé avait une motivation supplémentaire pour disputer cette rencontre amicale, chez lui, dans son Sud-Finistère natal, face au Stade Brestois (1-0). " Ca faisait longtemps que le Stade Rennais n'était pas venu jouer dans le Sud-Finistère. C'est bien! Le succès a été là avec beaucoup de monde au stade. On a eu 10 minutes un peu difficile à se mettre en route contre le Stade Brestois. Brest a mis de la pression et de la vitesse. Nous avons réussi à prendre la maîtrise sur un terrain qui n'était pas facile. Nous n'avons pas eu de réussite dans le dernier geste mais on marque sur la fin logiquement", précise Romain Danzé.

Ayant commencé ses premières années de footballeur à Gourlizon Sports au côté des Jonathan Le Bihan, David Merrien, Samuel Auffray, Fabien Signor, Romain Danzé a franchi une à une les marches vers ce haut-niveau, à la Stella Maris de Douarnenez, au centre de Ploufragan puis enfin au Stade Rennais. Son premier éducateur, Jean-Luc "Schluk" Garrec, avec le regretté Thierry Auffray, soulignait d'ailleurs son penchant à utiliser constamment son pied droit, à l'école de football. " Romain ne voulait jamais jouer avec son pied gauche (rires). Il était au-dessus du lot. Avec Samuel Auffray et Jonathan Le Bihan, ils étaient les leaders de l'équipe. Romain, c'est un chic garçon mais c'est avant tout un gagneur!

Son retour dans le Sud-Finistère, à Quimper, pour ce match amical, aété unanimement apprécié. Titulaire dans le onze de départ de Christian Gourcuff " Un Finistèrien est par essence un joueur solide et fiable, sur qui on peut compter", remarque Christian Gourcuff, il a repris une place de titulaire dans le collectif du Stade Rennais. " Je suis content. L'équipe marche bien. On est dans le bon wagon en L1. J'ai reçu plein de messages d'amis avant ce match amical, à Quimper. Il y'avait du monde, dans le stade. Ca fait plaisir de revenir ici. On en a tellement peu l'habitude. J'ai joué deuxà trois fois en jeune avec Gourlizon ou la Stella Maris pour des tournois du Stade Quimpérois. Jamais en match officiel".