Le 25/08/2020

La Stella Maris amarre un nouveau cycle

C'est une petite révolution en interne, effectuée à l'intersaison par la Stella Maris, avec l'arrêt à la présidence de Philippe Le Moigne, au bout d'un septennat. Annoncé en commun début juillet, au départ de l'entraîneur Frédéric Rouzo, la Stella Maris Douarnenez a opté pour un changement de cap complet articulant sa priorité centrale sur les jeunes et la formation. Responsable de l'école de football, co-fondateur du club du FC Penn Ar Bed, le Capiste, Didier Porsmoguer, a repris le flambeau, par un discours ancré sur son attachement à une formation de qualité. Le choix de David Giguet, en entraîneur de l'équipe première mais aussi responsable de l'ensemble de la formation au club, a été un choix fort. Arrivant dans une nouvelle région, après des années en région parisienne, David Giguet présente l'avantage d'être un entraîneur référencé à niveau National 2 ( 6ème, l'an dernier avec Les Gobelins) et de ne pas avoir d'historique avec la Stella Maris afin de mettre en place des idées neuves au club douarneniste.

" La Stella Maris me rappelle vraiment l'US Concarneau dans les débuts de notre structuration dans les années 2000", explique Steve Le Cras, entraîneur de la réserve de la Stella Maris. Cette association mérite de s'y arrêter avec une pensée globale d'un club, qui se veut réfléchir par une vision commune des plus petits aux seniors. En confiant la formation à un éducateur, qui a beaucoup d'expérience, la Stella Maris entre dans sa nouvelle saison, intégrant deux équipes seniors en ligue (R1/R3).

En plein dans la préparation, David Giguet se dit rassuré par le niveau individuel des joueurs. " J'arrive dans une nouvelle région, dans un nouveau club, sans connaître au départ les joueurs. Je découvre en faisant confiance aux dirigeants pour le recrutement. J'ai accepté le challenge connaissant cette donnée de départ. Je suis satisfait d'un point de vue individuel sur la qualité des joueurs. Maintenant, je vois aussi des lacunes collectives et mentales. Une équipe doit faire preuve de caractère. Dans la difficulté, il faut relever et bâtir notre cohésion collective. Face aux Paotred Dispount (défaite 6-0), j'ai bousculé volontairement mes joueurs pour les sortir de leur zone de confort, pour leur montrer nos manques. Ce match nous a mis face à des évidences et est une très bonne base de lancement de notre saison. La préparation sert à ce but: sortir les joueurs de leur zone de confort pour qu'on puisse se poser les bonnes questions et y répondre collectivement", relève David Giguet.

Sauvé in-extremis sur sa première saison en R1, après avoir bataillé  match après match, la Stella Maris Douarnenez a la vertu du club dans ses gênes. Les Douarnenistes, Mickaël Le Bescond, Erwan Pichavant, Styven Marchadour, Mathis Henrio, David Marzin, sauront inculquer cette grinta locale. En recrutant des joueurs ayant connu ce niveau, les Gabéricois, Johan Briand ou Steven Le Berre, en faisant revenir leur gardien, Mathis Henrio, en attirant des joueurs comme Jérémy Hascoët ( centre de formation Stade Lavallois) ou des jeunes comme Matthéo Da Cruz, la Stella Maris compte sur son axe: Henrio, Eatir, Le Bescond, Briand, Salm pour réaliser une belle saison en équipe première.

Mentions légales