Le 24/03/2020

L'Amicale Ergué-Gabéric se met en chasse de Moëlan/Mer

Les maritimes de Moëlan/Mer ont imprimé le rythme dans cette poule D de R3. Les Moëlanais, avant cette trêve forcée, repoussent tous leurs adversaires à deux victoires ou plus, à sept journées de la fin. Les clubs d'Ergué-Gabéric, l'AEG et les Paotred Dispount espèrent secrètement ( en cas de reprise des championnats) réduire le fossé sur les deux derniers matchs décisifs. En effet, Moëlan/Mer possède un calendrier difficile pour boucler le championnat avec en pénultième journée, un déplacement chez les Paotred Dispount B et en dernière journée, une sorte de possible finale pour la première place avec la réception de l'Amicale Ergué-Gabéric. Malicieusement, Pierre Marchand, le coach de l'AEG, place d'ailleurs l'importance d'un terrain synthétique. " Les trois premiers du championnat possèdent maintenant un terrain synthétique. Ca joue forcément sur la longueur d'un championnat". Deuxième, avec 30 points ( 6 de plus qu'en 2018/2019 à la 15ème journée), les Gabéricois réalisent un meilleur championnat mais reste encore dans le rétroviseur de la première place. " On aimerait monter en R2. On finit deuxième l'an dernier sans être dans les quatre meilleurs seconds. Si les championnats reprennent, on se battra pour aller chercher Moëlan et maintenir la réserve".

Dylan Nicolas reviendra sur les terrains, après cette trêve forcée par la crise sanitaire.

Fringant au mercato, malgré le départ de Corentin Podeur dans la région Bordelaise, l'Amicale Ergué-Gabéric avait bien préparé son affaire en soignant sa " Johan Briand dépendance". Le recrutement des joueurs expérimentés, le gardien, Bruno De Quelen ou le milieu défensif de l'US Fouesnant, Johann Le Bourcocq, a donné une assurance à son onze de départ. Egalement attendu, le duo Calvin Bourhis/Dylan Nicolas, recrues phares offensives. " Nous avons un meilleur équilibre que l'an dernier. Le danger ne vient plus principalement plus d'un joueur mais nous sommes capable de faire la différence grâce à plusieurs joueurs",analyse Pierre Marchand.

Or, dans cette spirale négative, la blessure en début de saison  de Calvin Bourhis a été une mauvaise nouvelle. Tout comme les six matchs de suspension de Dylan Nicolas, suite au match contre Mellac. Si les chamiponnats reprennent, l'AEG pourra à nouveau compter sur tout le monde pour lancer leur sprint de loin. " On jouera le coup à fond. Nous n'avons jamais perdu deux fois de suite en championnat. On perd trois fois, contre Fouesnant, Coray et Quimperlé B. A 10 contre 11, nous avons accroché un bon point dans le derby à Lestonan, sur la dernière journée (2-2). Après, cette fin de saison est tellement particulièrement que la priorité n'est pas le football. Si nous ne montons pas, nous aurons moins de frustation. L'important est ailleurs. Il faut avant tout relativiser par rapport au contexte actuel", conclut Pierre Marchand.

Mentions légales