Le 02/01/2018

Sébastien Le Nours lève les filets

Meilleur buteur du district du Finistère avec Vincent Mingan de l'ES Plounéventer, Sébastien Le Nours, 25 ans, affiche déjà à mi-saison, 14 buts au compteur. Au club de l'Espoir Clohars-Fouesnant, depuis quatre saisons, il réussit sa saison la plus accomplie, dans un poste de neuf et demi, autour de l'attaquant de pointe, Wilfrid Ribeiro. Poissonnier de métier, il compile les buts en cette première partie de saison, dans le collectif de Loïc Druon. Investi à fond, il entend faire perdurer cette dynamique supérieure à un but par match sur la phase retour.

Meilleur buteur du district dans le Finistère, Sébastien Le Nours impulse la dynamique de l'ES Clohars-Fouesnant.

En commençant par l'ES Saint-Avé dans le Morbihan, à l'école de football, avant de poursuivre à l'US Fouesnant, aux Paotred Dispount et au FC Odet, Sébastien Le Nours a toujours marqué. Cette propension aussi remarquée par Olivier Cadic, le conseiller technique départemental, à la section football de Saint-Jean Baptiste de Quimper, au collège, puis au lycée au Gros Chêne de Pontivy, le Gouesnachais dispose d'une forte capacité à être décisif dans les moments importants d'un match. " Pour être un buteur, il ne faut penser qu'au but en match. Ca doit devenir une obssession sur 90 minutes. Après, s'il faut faire la passe à un partenaire mieux placé, je la fais volontiers, l'important est toujours le bien de l'équipe", souligne Sébastien Le Nours.

Parti du FC Odet, au terme de la saison 2013/2014, il ne regrette pas son choix de l'Espoir Clohars-Fouesnant, un tout jeune club crée en 2011/2012. " J'ai quitté le FC Odet car à l'époque, les jeunes n'avaient pas leur chance en équipe première. Nous avions fait une montée de D3 en D2, sans jamais offrir la chance à des jeunes de s'illustrer en équipe première. Quand cette situation se répète, je m'étais décidé de partir. Avec un entraîneur comme Loïc Druon, tactiquement, j'ai progressé dans la lecture du jeu en faisant moins d'effort inutiles et en épurant mes courses. Tactiquement, le 4-4-2 me convient. Je connaissais déjà pour avoir été à l'école "Gérard Ansquer", mon formateur aux Paotred Dispount. Avec 14 buts en 10 matchs, j'effectue ma saison la plus complète et régulière".

Investi pleinement dans l'aventure de l'Espoir Clohars-Fouesnant, avec ses amis d'enfance du collège de Kervihan, Benjamin Bozec, Wilfrid Ribeiro, Thomas Geoffroy,  Sébastien Le Nours revient sur la phase aller de l'ECF. " Notre meilleur match a été à Saint-Evarzec. Ce jour-là, nous avons été vraiment fort en leur infligeant leur première défaite. Mentalement, nous avons surpassé le 1-0 de départ pour aller l'emporter 2-3. Je rate même le 2-4 en frappant le poteau. Remporter une victoire dans un derby a renforcé la confiance de l'équipe. Le principal regret est sur le match suivant contre Penmarc'h. On mène 2-0 à la mi-temps avec des possibilités de tuer le match. On se relâche et ça fait 2-2 à l'arrivée. Si nous passions ce match, on pouvait finir sur le podium à mi-saison".

Ambitieux sur la poule retour, en espérant atteindre les 20 buts en championnat, Sébastien Le Nours, dont le petit frère, Thomas, 21 ans, joue également au sein de l'équipe première ( " Il va très vite sur son côté. C'est encore un jeune joueur qui va devenir très bon"), conserve un esprit compétiteur intact, au commencement de cette poule retour. " Il nous fait être ambitieux. Nous n'avons rien à envier aux meilleures équipes. Notre mois de janvier sera déterminant. Nous devons recoller de suite. L'équipe a un meilleur état d'esprit, cette année. Avec l'intégration des jeunes de qualité comme Alban Millour ou Maxime Urvois, on bâtit pour l'avenir. Nous allons bientôt compter sur un terrain synthtique flambant neuf. Ce levier sera important pour le développement du club. Ca mesure aussi le chemin accompli par les dirigeants en peu de temps. J'aimerai un jour jouer en ligue mais je me sens très bien à l'Espoir Clohars-Fouesnant".

Photo: Pomme-K, Clohars-Fouesnant