Le 20/02/2021

Enormissime l'US Montagnarde

En se faufilant une nouvelle fois en 32ème finale de la coupe de France, l’US Montagnarde (R1) a fait honneur à sa légende dans cet exercice 2020/2021. Auteur de deux exploits face à l’US Concarneau (0-0, 4-3 TAB) et Dinan Léhon (1-0), les Forgerons se frottaient à un autre calibre national, avec Saint-Brieuc. Trois crans au-dessus, totalement surfait dans ce match, tant les joueurs d’Inzinzac Lochirst ont fait plus que jeu égal avec les Griffons. Jusqu'au bout, même étonnamment supérieur à Saint-Brieuc, dans le rythme de la fin de match, l'US Montagnarde a été simplement énorme dans leur débauche d'énergie et leur gestion du match. A 1-1, la séance de tirs au but donnait la qualification aux Forgerons(1-1, 3-2 TAB). Avec le dernier pénalty marqué par le gardien, Mattéo Petitgenet. Extraordinaire!

La joie énorme des joueurs de l'US Montagnarde

Légende: Formidable Rahmane Barry, à 36 ans, toujours cette subtilité du jeu, qui met les Forgerons devant dans ce match, à la demi-heure.

Vainqueur dans la semaine, à l’US Saint-Malo (0-2), Saint-Brieuc s’ouvrait une perspective de 16ème finale de la coupe de France, en défiant le petit poucet breton, avec Guichen, l’US Montagnarde (R1). Mais, dans ce fief de Mané Braz, les Montagnards cultivent soigneusement leur recette maison, transmise de génération en génération. Sans complexe, en ce début de match, Guillaume Rouzic réussissait son crochet pour s’ouvrir le chemin du but. Sa frappe des 20 mètres n’était pas assez désaxée pour perturber Maxime Pattier (12’).

A l’US Montagnarde, Rahmane Barry avait cette douceur du toucher. En remise pour Léo Martin, ou dans le jeu court, il faisait du mal à la défense visiteuse. Et encore plus à la 32ème minute, quand s’improvisant en mode pivot au basket-ball, il réceptionnait la passe d’Antoine Blayo, contournait tel un magicien, deux défenseurs, pour placer la balle tout en précision dans le but (1-0, 32’).
L’impensable prenait forme face à une équipe briochine apatyque et mal rentré dans son 32ème finale de la coupe de France. Sans solution dans le jeu, Saint-Brieuc se voyait dans une impasse collective. Sur leur seule situation de la première période, un corner voyait Maël Illien se dresser plus haut que son défenseur. Il ajustait un coup de tête sous la barre de Mattéo Petitgenet  (1-1, 43’).


En dedans dans sa première mi-temps, Saint-Brieuc s’en tirait très bien. Voulant accélérer manifestement, après la pause, les visiteurs avaient une superbe occasion par Devon Romil. Lancé, face au gardien, son dernier toucher voyait la balle s’échapper pour l’intervention du gardien (47’). A nouveau lancé, dans le bon timing, Devon Romil se présentait une deuxième fois. Mattéo Petitgenet  devinait le pied ouvert de l’avant-centre visiteur (64’).

Alors que ce match semblait basculer en faveur des Briochins, dans le rythme de la compétition à défaut de l’US Montagnarde, à l’arrêt complet depuis 3 gros mois en R1, les Forgerons avaient ce second souffle, nécessaire à ce moment précis de l’heure de jeu. Sur un corner, Guillaume Rouzic contournait pour armer, sauvé du pied par Maxime Patier (65’). L’US Montagnarde avançait mieux dans ce dernier quart d’heure. Suprenamment, les Briochins ne tenaient plus un ballon, coupé en deux, privé de créateur, avec la sortie de Zana Allée.

A l'arrêt dans leur production depuis une demi-heure, Saint-Brieuc n'arrivait plus à avoir cette maîtrise et cette tenue du ballon. L'US Montagnarde avait été encore une fois, plus que valeureux. Grandi quelque soit l'issue du score, les joueurs de Nicolas Cloarec s'engouffraient dans une séance de tirs au but face au Stade Briochin. Les tirs au but donnaient la qualification aux locaux , avec deux gardiens, très forts sur leur ligne.

32ème finale de la coupe de France. Stade Mané Braz.
US Montagnarde (R1) - Stade Briochin (National) 1-1 (3-2, TAB)
Buteurs:
USM: Rahmane Barry (32')
Saint-Brieuc: Maël Ilien (43')

Mentions légales