Clarisse Le Bihan, une séance d'entraînement avec les filles du TGV

Le 24/12/2017


Ce vendredi soir, l'internationale française, Clarisse Le Bihan, 23 ans, s'est rendue au stade Amédée Biguais du Guilvinec pour une séance d'entraînement avec les filles du TGV dont elle est la marraine depuis deux ans. Au club de Montpellier, deuxième du dernier championnat de France derrière Lyon mais devant le Pars Saint-Germain, la Quimperloise prépare un grand rendez-vous européen, en février face aux Londoniennes de Chelsea, pour les quart de finale de la ligue des champions. A son image, elle n'a pas été avare de son temps pour cette période des fêtes. Arrivée avec sa soeur, Héloïse, sur les coups de 17h30, elle a participé à l'ensemble de l'entraînement préparé par les éducateurs du club tégéviste en jouant avec les féminines U15 et U17 à un dernier match amical sur un demi-terrain. 

L'ensemble des féminines du TGV rassemblé pour cette dernière séance de l'année 2017

La photo souvenir avec Clarisse Le Bihan au manoir de Kergoz.

Une trentaine de féminines était présente pour cette dernière séance de l'année. Ouverte en 2013/2014, la section compte maintenant une quarantaine de licenciés dans un club de 230 licenciés, soit près de 20% de l'effectif global du club. Conduite par Stéphane Salaun, Nicolas Bodéré, Grégory Bechennec, Yvan Le Bec, Olivier Guiriec, et coordonnée par Aurélie Le Goff et Sandrine Salaun, ce dynamisme interne du club passe aussi par la fémininsation de la structure. Clarisse Le Bihan a apprécié à sa juste valeur ce moment privilégié, en tant que marraine. Au manoir de Kergoz, pour la réception en son honneur, elle a remercié l'ensemble du club pour cette attention et le plaisir qu'elle avait d'être la marraine de cette section. " Clarisse a été à son image, très humaine. Elle était déjà venue à la même époque, l'an dernier. Avec sa sélection en équipe de France, à l'Euro 2017, aux Pays-Bas, elle n'avait pas pu revenir, cet été. C'est toujours un plaisir de l'accueillir à l'intérieur de notre club. On espère lui rendre la pareille en allant voir un des matchs avec Montpellier. On tentera d'organiser même si ce n'est pas facile, le dimanche, un déplacement, à Guingamp, en février. La section féminine se porte très bien", souligne Olivier Guiriec.