Happy ending pour Penmarc'h

Le 22/05/2018


La défaite 0-1 face à Plozévet enterrait presque les Cormorans de Penmarc'h à une relégation en R3, le dimanche 25 mars. Deux mois après, les Cormorans ont retrouvé toutes leurs ailes et leur plumage pour se frayer un chemin au-dessus de l'Essor Port Louis et de l'US Fouesnant. Dans un match à coûteau tiré face à l'US Moëlan/Mer, les Penmarchais ont réussi leur opération commando jusqu'au bout (4-1). Auteur d'un carton plein sur leurs trois derniers matchs, dont une victoire significative à l'Essor Port Louis (0-3), les Bigoudens n'ont rien lâché dans l'adversité. Ce dernier match face à Moëlan/mer était un révélateur de leur état d'esprit. Rejoint sur un pénalty du capitaine moëlanias, Alan Le Borgne, juste avant la mi-temps, Penmarc'h a fait sauter dans un dernier quart d'heure de folie. Le buteur maison, Adrien Talbot et le jeune Nicolas Tanneau, 18 ans se chargeaient de mettre à terre des Moëlanais condamnés à un retour en R3, un an après leur double montée sur le match de barrage face à Plomeur (DSR, 4-1, 2-4). 

Les Cormorans de Penmarc'h sauvent leur place en R2 à la dernière journée. Crédit photo: Pascal Priol

Jean-Pierre Le Brun, 35 ans de présidence depuis 1983 et toujours la même flamme pour son club. Photo: Pascal Priol

Adrien Talbot exhulte sur son but du 2-1

Fumigènes, embrassades, accolades, Penmarc'h fêtera jusqu'au petit matin son maintien en R2. Crédit photo: Pascal Priol

Julien Le Gall tente de passer en vitesse face à la défense penmarchaise. Crédit photo: Pascal Priol

Thibault Le Cleach, déterminant dans son esprit club

Paul Percelay, l'entraîneur-joueur savoure cette délivrance intense pour les CS penmarc'h. Crédit photo: Pascal Priol

Les joueurs de Paul Percelay ont atteint leur objectif coûte que coûte. La joie de fin de match ressemblait à une montée. Même plus fort sûrement dans les émotions de ce dernier match à quite ou double. L'Essor a perdu à Châteaulin (6-0). L'US Fouesnant a sombré dans un dernier quart d'heure cauchemar au FC Quimperlé. Avec 22 points, le compte est bon pour des Penmarchais, qui auront trouvé dans ce défi improbable de fin de saison par moment des forces mentales et un esprit de groupe, facteur de différence au final.