Le 14/01/2020

Anthony Marblé: le rugissement du lion

Promue en D2, le FC Pont L'Abbé (C) conclut sa poule aller, sur un titre de champion d'Automne. Une surprise en sa qualité d'équipe C, qui joue d'égal à égal face à des prétendants attendus, l'AS Loctudy, Plomeur, Tréméoc ou le FC Odet. Plus 9 et demi que numéro 10, Anthony Marblé reste toujours ce lion rugissant à l'approche de la surface de réparation. Même si les jambes ne répondent plus aussi vite qu'avant, à 35 ans, ses coups d'éclat n'en restent pas moins nombreux et réguliers. Son ancien partenaire du FC TGV, Nicolas Coupa (AS Loctudy), en a été témoin car il a encore marqué dans le match au sommet en retard contre l'ASL (3-0), signant son 10ème but en 10 matchs, et soignant un peu plus son statut de meilleur buteur de la poule.

Au côté de Franck Coquener, Anthony Marblé, le leader d'attaque de cette équipe leader du FCP (C)

Hervé Nicolas, 35 ans, Tom Guirriec, 40 ans, le latéral droit, Pierre-Yves Signor, Marc Lainé: les fringants trentenaires ont toute leur place au FC Pont l'Abbé C, entourés de jeunes qui s'aguerissent à leur contact. " Etre régulier en équipe C veut aussi supposer que nous n'avons jamais la même équipe au gré des absences ou blessures. Notre effectif est large. C'est notre chance, et même à nos âges avancés, nous restons des compétiteurs. On se prend au jeu avec une équipe homogène. On ne visait que le maintien à notre départ de championnat", remarque Anthony Marblé.

Déjà meilleur buteur en D3, l'an dernier, avec 26 buts en 22 matchs, Anthony Marblé est resté sur la même hauteur de statistiques en D2. Ce Penmarchais, adepte de la mouvance bigoudène, à ses débuts seniors, au CS Penmarc'h et au FC TGV en DSR, époque Julien Lucas, Tony Félici, Thomas Jolivet, Gaétan Le Pape, a trouvé sa meilleure série au FC Pont l'Abbé. En compilant sa dixième saison consécutive chez les lions, il est monté sur le terrain. " J'ai commencé en milieu défensif sur un système à trois avec Manu Toulemont et Romain Bureller en DSR/DRH. J'aime jouer dans une zone offensive. J'essaie d'être malin dans mes déplacements. J'ai toujours cette envie de marquer. C'est presque une dépendance forte. Pour être un buteur, il faut être gagné par cette mentalité. L'an dernier, j'ai failli retourner au FC TGV. Je n'en étais pas loin mais j'ai aimé ce challence de prendre à charge l'équipe C et la faire remonter en D2 avec Franck Coquener et Tom Larnicol", ajoute Anthony Marblé.

A l'heure où l'horloge du retrait commence son tic-tac, Anthony Marblé veut repousser le plus tard ce moment irrémédiable. " Qu'est ce que je vais faire le dimanche? Depuis 18 ans, mes dimanches sont rythmés par les matchs. Je ne m'entraîne pas car j'aime trop cette ambiance du match. Ca tire parfois le lundi en me levant. On voit que récupérer est dur qu'avant mais on y revient toujours à ce rendez-vous du dimanche".

Ce passionné garde toujours son appétit intact. Il a déjà coché sa prochaine victime, la défense de Tréméoc, prochain adversaire de cette équipe C, est prévenue de cet ouragan bigouden, force 10 sur l'échelle du district.

Mentions légales