Le 20/06/2020

Ronan Salaün, le défi du FC TGV

A la recherche inlassable, suite à l'arrêt au poste de Jordan Larnicol, le FC TGV (D2) est parvenu à ses fins. A force d'obstination, les Tégévistes ont obtenu l'accord de Ronan Salaün pour être le prochain entraîneur du club tégiviste. Un nom évidemment prestigieux, aux 450 matchs en professionnel avec le Stade Brestois, les Girondins Bordeaux, le Nîmes Olympique, Toulouse FC ou Stade Rennais, Ronan Salaün, en partence du Quimper Italia (R2) avant la période du Covid-19, arrive pour le première fois en Pays Bigouden. " Au départ, je n'avais pas forcément envie de partir en D2 et la distance aller-retour avait pesé aussi sur ma décision. Je leur avais d'abord dit non, avant de donner une réponse positive, en ce samedi matin. Le président, Eric Le Bleis, m'a relancé. J'ai été très sensible à cette relance car elle exprimait quelque chose de sincère. Je me suis dirigé au feeling, convaincu par leur sincérité et droiture. Le FC TGV a un passé,  un projet et une vraie envie de reprendre des couleurs. On sent des dirgeants amoureux de leur club. L'association avec l'AS Plobannalec-Lesconil en football jeunes est une bonne chose car il ne reste pas isolé dans leur démarche. Au milieu du confinement, j'avais eu une touche très avancée avec un très bon club de National 2, au poste d'adjoint. Il y'avait encore cette déception préalable, mais je suis vraiment enthousiaste pour les accompagner afin de mettre en place quelque chose", explique Ronan Salaün.

Eric Le Bleis avec Ronan Salaün, prochain entraîneur du FC TGV. Crédit photo: FC TGV

Même enthousiasme pour le FC TGV, avec son président, Eric Le Bleis, qui voit dans cette arrivée, un signal évidemment positif. " Le contact s'est de suite très bien passé. On a été franc dès le départ. On se projette sur un projet de plusieurs années. Il a aimé le fait que le groupe soit hyper jeune, avec beaucoup d'U17 dans l'équipe. Il a commencé d'une façon similaire au Quimper Cornouaille en incorporant beaucoup de jeunes du club, à qui il avait donné sa confiance. Nous voulons maintenant trouver ses deux à trois joueurs d'expérience qui nous font défaut pour entourer nos jeunes. Pour le club, c'est un honneur et une chance qu'il ait accepté le poste d'entraîneur du FC TGV".

Mentions légales