Le 28/10/2020

Rodrigue Monfort: le conquistador bigouden (1/5)

En partenariat avec le magasin Super U Plobannalec-Lesconil, sponsor n°1 de l'ASPL, la lumière se porte sur l'unique club du Sud-Finistère, encore en lice en coupe de France dans ce 6ème tour, l'AS Plobannalec-Lesconil (R1). Ce dimanche après-midi, à 15h, Pont-Plat bouillonera pour soutenir les Canaris à se hisser au 7ème tour de la coupe de France face à l'EA Saint-Renan (R1). Le premier volet de cette série " La 6ème vague bigoudène", sur cinq jours, met en avant le meneur de jeu de cette équipe, Rodrigue Monfort, 24 ans. Après avoir tourné sur les meilleurs clubs du Finistère, l'US Concarneau,le Stade Brestois 29, l'US Trégunc, les Paotred Dispount, le Guilviniste, qui travaille à la criée de Penmarc'h, est revenu dans cette intersaison aux sources, dans son premier club formateur. " Ca devenait impossible de tenir le rythme avec mon travail de 6h à 18h, la vie de famille et trois à quatre entraînements dans la semaine. J'ai quitté les Paotred Dispount pour revenir à Plobannalec-Lesconil. Je ne regrette en rien, j'ai trouvé mon équiibre", explique Rodrigue Monfort.

Rodrigue Monfort regarde déjà vers ce 6ème tour contre l'EA Saint-Renan.

Ce club de l'ASPL, Rodrigue Monfort l'a dans sa chair. Avec forcément la coupe de France, l'ADN du club, en surface. " Mes souvenirs d'enfants, c'est les épopées de Ploba en coupe de France. En 2004, j'avais 8 ans mais j'étais allé en car à Vitré pour soutenir l'équipe au 7ème tour. Idem pour le déplacement à Saint-Renan en 2012. La coupe de France retire le meilleur de ce club. A Trégunc, à Plouguerneau, nous n'avions pas des tirages faciles, mais on s'en sort avec caractère. A l'Hermine Concarneau, aussi, on sait faire le dos rond et agir en bloc".

Apportant la touche de finesse et d'élégance à l'élaboration du jeu bigouden, Rodrigue Monfort aura forcément un rôle décisif dans ce 6ème tour. Portant le même prénom que l'héros principal du Cid de Pierre Corneille, ce statut différent, qui fait basculer les rencontres, le Guilviniste le possède naturellement et en abondance. Remis dans l'axe du jeu, dans un vrai rôle de numéro 10, à l'ancienne, il se dit à l'aise au coeur de la création du jeu.

" Le poste que je préfère sur le terrain, est celui de numéro 10. C'est celui où je me sens le plus à l'aise. Nous ne sommes pas nombreux dans le groupe à avoir l'expérience du niveau de la R1, à part trois ou quatre joueurs. Suite à mes quelques années en N3/R1, il faut aussi que je montre la direction aux autres et être décisif sur un geste ou une action. Nous sommes promus en R1. Entre la R2 et la R1, il y'a vraiment un monde d'écart", reconnait Rodrigue Monfort.

Face à Saint-Renan, il ne sera plus spectateur, au bord de la main courante, mais acteur principal de ce match. Avec ce joueur spécial, Julien Rozec et Thomas Le Rest, les coachs de l'équipe, tiennent un élément précieux dans les 30 derniers mètres adverses. Le leader technique de l'ASPL ne se cachera pas et entend faire un match plein. Poussée par tout un stade, l'AS Plobannalec-Lesconil veut encore repousser ces limites pour égaler le record du club en coupe de France.

Phtos une et intérieur: Pascal Priol.

 

Article offert par:
  

 

Mentions légales