Le 12/02/2021

SOUVENIRS & NOSTALGIE. Killian Le Ray, la panthère rouge et noire

28 mars 2017. Le plus dur commence peut-être maintenant pour Killian Le Ray. Grosse révélation de cette année 2016/2017, l'avant-centre de Pluguffan possède une accélération soudaine et spectaculaire, qui met à terre des adversaires bien plus chevronnés au combat, comme Sylvain Jolivet ou Anthony Brehonnet, ce dimanche, à l'AS Plouhinec. La panthère rouge et noire plante ses morsures dans le dos des défenseurs visiteurs. A 18 ans, sa marge de progression semble très importante en regard à son parcours de formation: US Pluguffan jusqu'en U13 et l'ES Plonéis. Son pouvoir d'accélération et sa capacité à résister aux charges des défenseurs représentent un atout non négligeable pour une équipe de Gourlizon Sports, en course pour une montée en ligue, huit ans après.

Killian Le Ray, arrivé de l'ES Plonéis, s'est imposé à la pointe de l'attaque de Gourlizon.

" Cette année, nous avons un vrai numéro 9", se félicite David Belbeoch, le co-entraîneur avec Olivier Derrien de la GSA. Fondé en 1934, ce club retranché d'Armorique véhicule toujours des valeurs familliales et de bonhommie permanente. Partout, une même gentillesse et une volonté de s'effacer sur son importance enrobe l'identité du club. A un point d'une montée en Division d'honneur au milieu des années 1980, Gourlizon Sports a connu de grands joueurs, sur ses grandes messes dominicales. " Je n'ai jamais vu un joueur aussi rapide à Gourlizon", précisait le co-président du club, Jean-Marc Pliquet à propos de Killian Le Ray. Le compliment corroboré en interne par plusieurs personnes donne un relief d'un potentiel certain, comparé à la dimension d'un Luc Flochlay (le stade porte son nom), qui a tant marqué les esprits dans ce club. " Il lui reste tellement à apprendre. A Penmarc'h, il ne se procure aucune occasion. Tactiquement, il y'a beaucoup à parfaire, tout un travail dans la compréhension du jeu. Nous voulons au maximum dans les séances varier et donner un sens à chaque exercice qui copie l'exigeance de la ligue. C'est un chasseur de buts. Il ne vit que pour ça en match. Sa vitesse est un atout mais il doit se fondre dans un collectif où l'équilibre est important à la perte de balle", relève David Belbeoch et Olivier Derrien.

Face à Pont l'Abbé et Plouhinec, deux formations rôdés depuis tant d'années à un niveau ligue, Killian Le Ray a été décisif en gagnant le match dans ses prises d'intervalles incisives. A l'image d'un Marc Labat aux Paotred Dispount, qui aime chasser sur les grands espaces, Killian Le Ray est un modèle similaire attiré par le but. A le voir grandir, et disposer de cette force supplémentaire de vitesse, il est tentant de lui demander si une expérience en ligue l'intéresse. " Je suis très bien à Gourlizon. J'avais peur en arrivant que je ne sois pas accepté par le groupe en venant de Plonéis. Il y'a une rivalité sportive entre les deux clubs. De suite, les joueurs m'ont mis à l'aise. Je suis venu grâce à mon cousin, Goulven Le Nair. Mon but n'est pas que de marquer, j'aime aussi faire jouer l'équipe. Aller plus haut? Sincèrement, non, je suis bien ici. Je n'aime pas les contraintes des niveaux au-dessus. Je n'aimerai pas faire une heure et demi de route pour jouer au football. Mes parents tiennent une exploitation agricole à Pluguffan. Ce métier me passionne. Entre un match de football et une journée à l'exploitation, je préfère même la deuxième option".

Atypique dans son analyse, déroutant même comme ses pointes d'accélération, Killian Le Ray, 18 ans, a tout de l'attaquant moderne. Rapide, obsedé par le but, capable de grosses différences rien qu'en poussant son ballon sur plusieurs mètres, son profil si rare devient précieux dans une surface de vérité. Buteur et passeur face à Plouhinec, Killian Le Ray s'est construit de lui-même ces opportunités. Le chaînon manquant au puzzle des rouges et noirs a été trouvé. Complétant les Florian Cosmao, Robin Le Berre, Killian Le Ray sait qu'il a encore beaucoup d'élément à améliorer pour être un avant-centre complet. " A Plonéis, on ne me demandait pas tous ces efforts, comme le replacement défensif. Il faut que je me force car ce n'est pas naturel chez moi". Ce dimanche, Gourlizon Sports reçoit le Quimper Ergué-Armel pour le choc attendu de cette 18ème journée. Le duel entre les Le Grand, Quentin et Alexis, à Ergué-Armel et la paire Killian Le Ray, Robin Le Berre sera un grand moment de cette saison dans le groupe D1, poule A. Tout comme en face Etienne Mocaër, Tristan Jaouen, Julien Barré, Antoine Menir, opposé à Yohan Faro, Sylvain Guellec, Thibault Savin ou Alex Moallic. Butant à plusieurs reprises sur le podium de la D1, Gourlizon Sports veut franchir ce rubicon, synomnyme de retrouvailes avec le niveau ligue.

Christophe Marchand

Mentions légales