Le 04/05/2019

L'Ujap Quimper n'accédera pas à la N2

Le rêve de National 2 de l'Ujap Quimper a pris fin, ce samedi, à la halle des sports de Penhars, pour le premier jour des barrages face à Rostrenen B, Gif/Yvette et Limoges. Parti dans un espoir de se placer parmi les deux meilleures équipes de ce ce mini-championnat à quatre, les Quimpérois ont mesuré l'écart face à des formations, qui ont fini à l'instar des Ujapistes, premières de leur poule régulière. Pas très loin, match après match, les Quimpérois ont été dans le ton de ces barrages mais les deux défaites 1-7 plombaient ce premier constat. La barre était très haute, clairement trop pour des locaux, dont la jeunesse et le déficit d'expérience ont fait cruellement défaut face à des adversaires plus aguerris dans ce domaine. Ce dimanche matin, l'Ujap Quimper jouera son dernier match, sans enjeu, si ce n'est de finir leur saison exceptionnelle, sur une bonne note face aux Franciliens de Gif/Yvette, assuré après leur deux victoires de la montée en N2.

Sarah Le Corre, 16 ans, a tenté de se hisser à la hauteur de ses adversaires de Rostrenen et Limoges.

L'Ujap Quimper a bataillé mais est toimbé sur deux os, ce samedi.

La halle des sports remplie de supporters de Rostrenen.

L'Ujap Quimper a posé sa première pierre d'une future accession à la N2. Ce barrage a marqué la fondation d'un apprentissage du niveau exigé pour passer la barre de la N3. Plus que les phase régulières, où les Quimpérois ont été sacrés pour la première fois, champion de leur poule, les barrages ont apporté aux Ujapistes, les limites du moment à dépasser dans les années à venir. Comme un défi à traverser. Pourtant, ce samedi, à l'image du capitaine, Thomas Jourdren, le score sec 7-1 face à Rostrenen B et Limoges ne réfletait pas une vérité complète sur les matchs. En lumière, la performance de Célia Frassin, 19 ans, sur la Limougeaude, Marie Burckel, qui lui renvoyait 50 places au classement français avec une défaite 21-18 au 3ème set, le Fouesnantais, Tino Daoudal, 14 ans, admirable dans son combat face au 106ème joueur français, Grégoire Barde avec un 19-21 au 3ème set ou Nils Tostevint, au rallye victorieux en double, l'Ujap Quimper a touché de près une accession à la N2. Sans avoir le rebond nécessaire pour entrouvrir la porte.

La déception lourde à digérer sur le coup sera plus légère dans les jours à venir. Limoges a tenté sa chance quatre fois de suite, sans encore y arriver, Rostrenen avait des badistes à expérience de la N2, Gif/Yvette faisait appel à une colonie de badistes étrangers pour franchir l'obstacle. Les Quimpérois ont fait avec leur coeur et leur talent. Les valeurs clubs mis en avant par un Tino Daoudal, en reprise, après trois semaines de coupure, un Martin Biger, avocat au barreau de Paris, à l'emploi du temps professionnel chargé, une Claire Yvinec, en service hospitalier, ce dimanche, après ses matchs en double de la veille. L'avenir leur appartient. Possédant sans doute l'équipe la plus jeune à ce niveau des barrages d'accession, symbolisé par Tino Daoudal, 14 ans et Sarah Le Corre, 16 ans, l'Ujap, à défaut de gagner, a beaucoup appris sur ces deux premiers matchs de barrages à la N2 de son histoire. Et à préparer son prochain rendez-vous pour les barrages d'accession des prochaines saisons.

Les résultats de la première journée:
Rostrenen B - Ujap Quimper 7-1
OC Gif/Yvette - Rostrenen 6-2
Gif/Yvette - Limoges 6-2
Limoges - Ujap Quimper, 7-1

Mentions légales